Un million de familles locataires sont touchées par la précarité énergétique

  • A
  • A
Un million de familles locataires sont touchées par la précarité énergétique
Les Parisiens battent le record national : ils sont 59% à estimer "avoir souvent ou parfois froid" dans leur logement. Image d'illustration.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Selon une enquête publiée jeudi, 5% des propriétaires disent souffrir du froid, contre 20% des locataires. 

Les locataires sont bien plus nombreux en proportion à souffrir du froid que les locataires, selon une enquête révélée jeudi par FranceInfo. Un baromètre réalisé par Qualitel-Ipsos révèle en effet qu'en France, un million de familles locataires souffrent de précarité énergétique. 

20% des locataires. Par rapport aux locataires, les propriétaires, eux, souffrent moins du froid, ils sont même quatre fois moins nombreux à déclarer avoir "souvent froid" chez eux. En pourcentage, ils sont 5% à faire cette déclaration, contre 20% des locataires.

Les plus modestes, plus exposés. Ce sont les classes les plus modestes qui déplorent le manque de chaleur dans leur logement. 57% de ceux qui touchent moins de 1.250 euros net par mois déclarent dans l'enquête avoir "parfois ou souvent" froid chez eux, soit 12 points au-dessus de la moyenne nationale. La faible qualité du logement n'est pas la seule cause. "Les Français disposant de revenus modestes maintiennent également sciemment une température basse chez eux", précise l'enquête. 

Record national à Paris. Les Parisiens, eux, battent le record national. Ils sont en effet 59% à estimer "avoir souvent ou parfois froid" dans leur logement, soit 12% au-dessus de la moyenne nationale. L'explication réside ici dans l'ancienneté des logements de la capitale, souvent bâtis il y a plus de dix ans. Les immeubles y sont aussi, plus souvent qu'en province, faits avec "des matériaux et une isolation thermique insatisfaisants", indique Qualitel.