"The Voice" : une candidate répond à une polémique sur des anciens tweets

  • A
  • A
"The Voice" : une candidate répond à une polémique sur des anciens tweets
Samedi dernier à "The Voice", Mennel Ibtissem a chanté "Hallelujah" de Leonard Cohen, une chanson qui "illustre le message" qu'elle "souhaite faire passer en tant qu'artiste". @ Capture d'écran
Partagez sur :

Mennel Ibtissem a répondu lundi à une polémique, expliquant qu'elle condamnait "bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme", alors que certains de ses anciens tweets publiés après l'attentat de Nice ont été exhumés. 

Elle a été visée par une polémique samedi dernier et a fini par réagir. Mennel Ibtissem, candidate de l'émission The Voice, à qui il est reproché d'avoir écrit des tweets controversés après l'attentat de Nice, a répondu à ses détracteurs via les réseaux sociaux : "je prône un message d'amour", explique-t-elle. 

#PrenezNousPourDesCons. Après son passage samedi dernier dans l'émission phare de TF1, Mennel Ibtissem a été aussitôt rattrapée par son passé. Des internautes ont en exhumé d'anciens tweets que la jeune chanteuse avait publié après l'attentat de Nice, qui avait fait 86 morts et 458 blessés le 14 juillet 2016. Dans un d'entre eux, elle écrit : "c'est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le 'terroriste' prend avec lui ses papiers d'identité. C'est vrai que quand on prépare un sale coup, on oublie surtout pas de prendre ses papiers", le tout accompagné du hashtag #PrenezNousPourDesCons. Quelques jours après, Mennel Ibtissem en avait remis une couche en publiant le message suivant, après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : "les vrais terroristes, c'est notre gouvernement".

Soutien à Dieudonné. Les internautes sont allés ensuite plus loin en exhumant ses soutiens à Dieudonné, à l'islamologue Tariq Ramadan et à l'ONG Barakacity, soupçonnée de soutenir les djihadistes de l'organisation Etat islamique mais jamais condamnée jusqu'à aujourd'hui.

"Je condamne le terrorisme". Lundi, Mennel Ibtissem a tenu à répondre dans trois messages afin de faire comprendre que tout cela faisait partie du passé. Rappelant que née en France, un pays qu'"elle aime", elle condamne "bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme". "Je prône un message d'amour, de paix", explique-t-elle aussi. Et de rappeler que samedi dernier à The Voice, elle a chanté Hallelujah de Leonard Cohen, une chanson qui "illustre le message" qu'elle "souhaite faire passer en tant qu'artiste".