Solitude des patrons de PME : "Il faut réussir, on n'a pas le choix"

  • A
  • A
Partagez sur :

Ils sont 75% à se sentir isolés ou peu entourés, selon une enquête menée par la Banque publique d'investissement (BPI) à laquelle Europe 1 a eu accès.

INFO EUROPE 1

Manque de reconnaissance, préjugés à l'égard de leur fonction : les patrons de petites et moyennes entreprises (PME) sont 75% à se dire isolés ou trop peu entourés dans leur vie professionnelle, selon la toute première enquête menée sur le sujet par la Banque publique d'investissement (BPI). Europe 1 y a eu accès.

"On travaille sans filet". D'après cette enquête, la solitude touche tous les patrons quelle que soit la taille de l'entreprise ou le secteur. La crise est une des raisons de ce sentiment de solitude. Pour Jean-Paul Rigal, qui a fondé l'éditeur de logiciels Stepnet il y a 15 ans et qui emploie aujourd'hui une quarantaine de salariés, c'est d'avoir embarqué sa famille qui lui pèse le plus : "Quand tout va bien, c'est formidable". "Ma famille vit quasi quotidiennement la vie d'entreprise", explique-t-il.

"C'est [...] surtout [le sentiment] d'une grande responsabilité. On puise une énergie incroyable pour faire face. Il faut impérativement réussir. On n'a pas le choix. On travaille sans filet", conclut-il.