Sécurité : Solidays, Gay Pride, journées olympiques... un week-end sous haute tension à Paris

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Au total, sur le week-end, 12.000 policiers et gendarmes sont déployés sur les différents événements qui vont animer la capitale.

Solidays, marches des fiertés, journées olympiques, salon du Bourget... Cette fin de semaine s'annonce festive pour les habitants et visiteurs de la capitale. Mais pour les forces de l'ordre, tous ces événements sont un véritable casse-tête sécuritaire. 

La marche des fiertés, un événement particulièrement sensible. Rarement un week-end aura été l'occasion d'autant de festivités à Paris. Des rendez-vous de toutes natures : journées de l'olympisme, salon du Bourget, festival Solidays qui devrait accueillir 200.000 spectateurs, un défilé de mode au Grand Palais, un colloque sur le climat avec un ancien secrétaire général de l'Onu ou encore la marche des fiertés (ex-Gay Pride).

Le préfet de Police, Michel Delpuech est conscient des enjeux. "La Marche des fiertés est un événement qui nous impose d'être extrêmement vigilants pour en protéger le déroulé. Et cela ne nous échappe pas que la communauté qui y est valorisée est exposée à toutes sortes de menaces, terroriste certes, mais pouvant également provenir d'autres groupes ou d'individus susceptibles de se livrer à des agressions de toutes natures."

De nombreux dispositifs de sécurité dans la capitale. Autre événement à la symbolique très forte dans le contexte de menace terroriste, l'ordination, samedi matin, de 200 prêtres sur le parvis de Notre-Dame. Au total, sur le week-end, ce sont 12.000 policiers et gendarmes qui sont déployés avec, selon les événements, des zones de sécurité, de contrôles, des protections anti-véhicules béliers, et même la neutralisation d'une station-service près des Invalides.