Saint-Martin : un mois après Irma, la justice traque les pilleurs

  • A
  • A
Saint-Martin : un mois après Irma, la justice traque les pilleurs
@ HELENE VALENZUELA / AFP
Partagez sur :

La justice s'active pour pister les pilleurs, alors que les deux îles tentent de se relever un mois après le passage de l'ouragan Irma. 

Après le chaos, l'ordre se remet en place. Après le passage dévastateur de l’ouragan Irma sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, des pilleurs avaient créé la panique. Un mois plus tard, la justice s'est mise au travail pour les pister et les audiences ont repris. Europe 1 fait le point.

De nombreuses interpellations. 105 personnes ont déjà été interpellées et onze placées en détention en Guadeloupe, à Basse-Terre, dont huit mineurs. La plupart sont des pilleurs sans antécédents judiciaires, des hommes entre 20 et 40 ans, tous types de profils.

150 m3 de marchandise. Ils ont majoritairement dérobé des objets dans des magasins éventrés. En tout, 150 m3 de marchandises ont été récupérés. Trois garages de la gendarmerie sont toujours remplis de frigos, de fours, de téléviseurs, des ordinateurs, de matelas ou encore des meubles. Les policiers ont aussi retrouvé des armes de poing, des munitions et des produits stupéfiants, selon le procureur de Basse-Terre Samuel Silniez.

"Il y a un certain nombre de lieux de stockage qui ont été identifiés, il y a des opérations de police judiciaires qui ont été mises en place. Sur ces lieux de stockage, on a saisi des munitions, mais aussi des objets qui sont en cours de restitutions auprès des commerçants", décrit le procureur.

Condamnés à nettoyer l'île. Les enquêteurs sont parvenus à remonter la piste des pilleurs grâce aux habitants. Certains avaient pris des photos, des vidéos. Le Palais de justice était hors d’usage, mais trois bureaux avaient été mis en place pour des dépôts de plainte. Près de la moitié des personnes interpellées vont désormais effectuer des travaux de nettoyage de l'île.