Rentrée scolaire : à quoi sert la "fiche de renseignement" ?

  • A
  • A
Rentrée scolaire : à quoi sert la "fiche de renseignement" ?
Partagez sur :

Mardi, les collégiens et lycéens vont parfois devoir remplir la traditionnelle fiche de renseignements distribuée par leurs professeurs. Mais pourquoi, au fait ?

Lundi, les élèves seront encore en vacances mais pour leurs professeurs, c'est déjà la rentrée. S'ils doivent souvent remplir à cette occasion une fiche de renseignements pour leur direction, ils préparent aussi celles qu'ils destinent à leurs propres élèves. Ces questionnaires traditionnels existent en effet toujours et servent essentiellement à mieux les connaître. Une professeure d'anglais, madame Kupiec, qui exerce dans un collège de région parisienne a expliqué à Europe 1 pourquoi ces fiches sont si importantes.

Des questions personnelles. Pour madame Kupiec, faire remplir par les élèves des fiches de renseignement relève de la curiosité mais pas malsaine. Elle pose en effet des questions personnelles mais sans brusquerie. Ainsi, elle évite le "est-ce que tes parents sont divorcés" pour privilégier des formules plus anodines comme par exemple "avec qui vis-tu ?". Ces fiches sont en fait l'occasion d'aborder des sujets dont elle n'aurait sinon jamais parlé avec l'élève.

Pouvoir "parler de ce qu'ils aiment". Elle lit très attentivement réponses car elles peuvent servir, comme elle l'explique à Europe 1 : "pour moi, il y a des questions utiles en tant que profs, c'est-à-dire que quand je leur demande leurs chanteurs ou leurs films préférés, ça me permet d'avoir des connaissances sur des chanteurs que je ne connais pas et je peux ensuite m'en servir comme matière pour mes cours". "Ce que j'aime écouter , ce n'est pas du tout ce que mes élèves écoutent, je me renseigne donc pour parler de ce qu'ils aiment", ajoute la professeure.

collège pédophilie 1280

Photo d'illustration © AFP


"Des petits 6e ne savent pas leurs adresse". Les fiches de Madame Kupiec ne sont en rien figées puisqu'elle les adapte aux changements d'époque. Elle a supprimé par exemple la question "quel est votre livre préféré" après s'être rendu compte que les élèves y répondaient de moins en moins. "Ils ne lisent plus beaucoup", observe-t-elle. Mais des questions toutes simples peuvent aussi déstabiliser des élèves qui n'y répondent pas. "Parfois, ils me disent qu'ils ne savent pas le métier de leurs parents où ils ne savent pas comment ça s'appelle, pleins d'élèves ne connaissent pas leur numéro de téléphone ou même des petits 6e qui ne savent pas leur adresse".

Trop intrusif pour certains profs. Les professeurs ne distribuent pas tous des fiches car ça n'a pas de caractère obligatoire. C'est en effet une initiative personnelle, parfois endossée par les professeurs principaux, mais jugée parfois par certains enseignants comme trop intrusive. D'autant plus que les informations importantes comme par exemple le numéro de téléphone des parents sont déjà collectées par l'administration du collège. Pour sa part, madame Kupiec, qui enseigne depuis 10 ans, n'a jamais vu un élève refuser de remplir sa fiche.