Rennes : l'incendie meurtrier dans une résidence étudiante causé par un mégot mal éteint

  • A
  • A
Rennes : l'incendie meurtrier dans une résidence étudiante causé par un mégot mal éteint
L'incendie aurait été provoqué par un mégot mal éteint@ THOMAS BREGARDIS / AFP
Partagez sur :

L'installation électrique ne serait pas en cause et "aucun élément ne permet d'accréditer un acte de mise à feu volontaire".

Les premiers éléments de l'expertise indiquent que l'incendie de la résidence de Cesson-Sévigné qui a fait un mort parmi les étudiants intoxiqués aurait été causé par un mégot de cigarette mal éteint, indique Ouest France mercredi.

Une cause humaine. L'expert judiciaire a écarté "la thèse d'une éventuelle défaillance de l'installation électrique, et n'a relevé aucun manquement aux normes de sécurité en vigueur", a indiqué le parquet de Rennes mardi soir. Par ailleurs, "aucun élément ne permet d'accréditer un acte de mise à feu volontaire". L'enquête se dirige alors vers la cause humaine. L'hypothèse du mégot mal éteint a été évoquée.

Un juge d'instruction saisi. Après la mort de l'un des étudiants transportés à l'hôpital dans un état grave, un juge d'instruction a été saisi "afin d’établir les causes et les circonstances exactes du décès résultant de cet incendie", a indiqué le parquet de Rennes d'après Ouest France