Prêtre assassiné : des musulmans ont prié dans les églises par solidarité interreligieuse

  • A
  • A
Prêtre assassiné : des musulmans ont prié dans les églises par solidarité interreligieuse
@ AFP
Partagez sur :

Des dizaines de fidèles musulmans ont franchi dimanche les portes des églises pour prier avec les catholiques à la mémoire du père Jacques Hamel. 

Près de 2.000 fidèles catholiques accompagnés d'au moins une centaine de musulmans se pressaient dimanche dans une cathédrale de Rouen pleine à craquer pour rendre hommage au père Jacques Hamel, cinq jours après son assassinat en pleine messe par deux djihadistes, dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Dans de nombreuses autres villes de France, musulmans et catholiques ont prié ensemble par solidarité interreligieuse. 

Une centaine de musulmans. A 10 heures, quelque 900 fidèles se pressaient déjà à l'intérieur de la cathédrale de Rouen, où des places avaient été réservées pour les habitants de Saint-Etienne-du-Rouvray, la messe ayant été annulée dans cette paroisse. A l'extérieur, des militaires surveillaient l'entrée de la cathédrale. Parmi les fidèles, une centaine de musulmans avaient répondu à l'appel du français du culte musulman (CFCM) qui a invité responsables de mosquées, imams et fidèles à se rendre dimanche à la messe pour exprimer "solidarité et compassion". "Amour pour tous, haine pour personne", pouvait-on lire sur une affiche accrochée à l'intérieur du lieu de culte par une association musulmane. 



Une messe "pour la paix". A Rouen, les fidèles de toutes confessions ont assisté à une messe "pour la paix, à la mémoire du père Hamel" célébrée par l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. "Nous accueillons particulièrement ce matin nos amis musulmans", a débuté Mgr Lebrun. "Ils ont souhaité nous rendre visite ce matin. Je vous en remercie au nom de tous les chrétiens. Vous affirmez ainsi que vous refusez les morts et les violences au nom de dieu. Comme nous l'avons entendu de vos bouches que nous savons sincères, ce n'est pas l'islam", a-t-il déclaré.

Des musulmans se sont également rendus à la messe à Paris, à Nice et à Saint-Denis de La Réunion notamment. A Bordeaux, quelques 200 personnes ont célébré à l'église Notre-Dame "un temps de recueillement et de prière". Les représentants de la communauté musulmane de la ville, dont l'imam de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, accompagnés d'une dizaine de fidèles, hommes, femmes et enfants, se sont mélangés aux paroissiens.