Philippe Martinez (CGT) : "La police nous a empêchés d'avancer"

  • A
  • A
Philippe Martinez (CGT) : "La police nous a empêchés d'avancer"
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

"La police nous a empêchés d'avancer, ça a fait un tassement et ça énerve", a déploré le secrétaire général de la CGT, en tête du cortège du 1er mai dimanche.

"J'étais en tête de cortège, et la police nous a empêchés d'avancer, ça a fait un tassement et ça énerve, et il y a des effets de foule qui ne sont pas contrôlables", a déploré sur iTELE Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, après la manifestation du 1er mai.

"Faire la clarté sur les ordres qui sont donnés". À Paris, certains manifestants se sont confrontés aux CRS et le cortège a été provisoirement bloqué vers 17h, notamment pour séparer les manifestants pacifiques des casseurs. Mais pour Philippe Martinez, le blocage a duré trop longtemps. "J'ai entendu Valls et Cazeneuve remettre en cause les organisateurs. Plutôt que de dire ça, il y a besoin de faire la clarté sur les ordres qui sont donnés et pourquoi on empêche les manifestations d'aller jusqu'au bout de leur parcours", tacle le syndicaliste.