Paquet neutre : les Français fument plus qu'en 2016

  • A
  • A
Paquet neutre : les Français fument plus qu'en 2016
En dépit de l'instauration du paquet neutre, les Français fument plus qu'en 2016.@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Ni logo, ni marque, une couleur que l'on a souhaité la plus moche possible, et des images choquantes… Malgré tout cela, le paquet neutre n'a pas eu l'effet escompté sur la consommation de tabac des Français.

Les paquets neutres, rendus obligatoires depuis le 1er janvier, n'ont visiblement pas permis de réduire la consommation de tabac chez les fumeurs. Pire, c'est même le contraire. Selon l'administration des douanes, citée par Le Parisien mardi, les livraisons de paquets de cigarettes aux buralistes ont augmenté de 1,4% au premier trimestre de cette année, par rapport à la même période en 2016.

Pas de baisse des ventes et un casse-tête pour les buralistes. Plus inquiétant encore : 4 milliards de cigarettes ont été vendues lors du seul mois de mars. Un chiffre en hausse de 4,5% sur un an. Du côté des cigarettiers, pourtant très hostiles à l'instauration des paquets neutres qui les privait de leurs logos et leur design, on se satisfait de cette absence de résultat. Pour les buralistes en revanche, le casse-tête se poursuit. Car si les ventes se portent relativement bien, devoir trier ces paquets de toutes marques, et qui se ressemblent tous, est à s'arracher les cheveux. 

Un impact sur les fumeurs "à long terme". Le constat est évidemment décevant pour le ministère de la Santé, qui a ardemment défendu cette mesure, visant à priver la consommation de cigarettes de son image prétendue "cool" auprès des jeunes. Mais du côté de la Direction générale de la santé, citée par Le Parisien, on tient à temporiser. Pour elle, l'impact du paquet neutre sur la consommation "ne se verra qu'à moyen ou long terme".  

De nouvelles images chocs pour ne pas s'habituer. En fait, il semble que les fumeurs dépendants sont peu sensibles au packaging. Et le levier le plus efficace resterait l'augmentation du prix de vente. La stratégie des images chocs, elle, se voit renforcée, car les fumeurs ne doivent pas s'y habituer, ni les banaliser. C'est pour cette raison que 14 nouvelles images vont remplacer, à partir du 20 mai prochain et pour un an, celles qui figurent actuellement sur les paquets de cigarettes. Parmi elles, une photo très dure d'une langue déformée à cause d'un cancer, mais aussi celle d'un homme dans un cercueil, veillé par son épouse et son bébé.

Si la consommation de tabac semble augmenter, les Français sont aussi de plus en plus nombreux à vouloir arrêter. En effet, selon l'Office français des drogues et des toxicomanies, la vente de dispositifs d'aide à l'arrêt du tabac, comme les patchs ou les gommes, est en hausse de 29% en février 2017, par rapport à la même période en 2016.