Notre-Dame-des-Landes : les médiateurs s’intéressent à une alternative à l'aéroport

  • A
  • A
Notre-Dame-des-Landes : les médiateurs s’intéressent à une alternative à l'aéroport
Le gouvernement a nommé en juin trois médiateurs dans le dossier de l'aéroport controversé de Notre-Dame-des-Landes.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Les médiateurs nommés par le gouvernement, les partisans et les opposants au projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes se réunissent mardi lors d'un "point d'étape".

Partisans et opposants se retrouvent mardi avec les médiateurs nommés par le gouvernement pour remettre les choses à plat autour du projet controversé d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. 200 personnes - associations, entreprises, collectivités - sont invitées à ce "point d'étape" où doit être restitué le contenu des échanges démarrés en juin.

L'adaptation de l'aéroport de Nantes. Pour l'heure, aucune conclusion n'a été formulée. Toutefois, on sait déjà que les médiateurs s’intéressent à une alternative à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes : l’adaptation de l'aéroport de Nantes. Cette option est étudiée de près. Trois nouvelles études portant toutes sur l'évolution possible de l'aéroport actuel ont été commandées. 

Dos à dos. "Enfin",  soupirent les opposants au projet. C'est la première fois qu'ils travaillent à fond sur le sujet, assurait lundi une opposante historique au projet. "Cela n'a pas de sens", s'écrient de leur côté les porteurs du projet. Ils se retranchent derrière la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile), qui maintient qu'il faut transférer l'aéroport. Car les travaux d'adaptation de l'aéroport actuel demanderaient une fermeture totale des pistes pendant plusieurs mois. Le gouvernement devra trancher d'ici la fin de l'année.