Nice : sur les réseaux et dans le monde, les hommages se multiplient

  • A
  • A
Nice : sur les réseaux et dans le monde, les hommages se multiplient
Sur les réseaux sociaux, les dessins et les caricatures se multiplient depuis plusieurs heures.
Partagez sur :

Jeudi soir, jour de Fête nationale, un terroriste, au volant d'un camion, camion a tué plus de 80 personnes à Nice en fonçant sur la foule. Vendredi matin, les messages de soutien à la France et aux victimes affluent sur les réseaux sociaux.

EN IMAGES

Déclarations de soutien, drapeaux français, dessins... quelques heures seulement après le drame de Nice, qui a coûté la vie à plus de 80 personnes après qu'un camion a foncé dans la foule amassée sur la promenade des Anglais pour le feu d’artifice du 14-Juillet, les hommages spontanés se sont multipliés. Des images qui ne sont pas sans rappeler l'élan de compassion qui avait suivi les attaques de janvier et novembre 2015 à Paris et en Seine-Saint-Denis.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, l’Ange de l’indépendance à Mexico et le Sénat mexicain se sont, les premiers, parés de bleu-blanc-rouge…

angeliberté

crédit : YURI CORTEZ / AFP

senatmexicain

crédit : YURI CORTEZ / AFP


… mais aussi la gare de Grand Central à New York.



Vendredi , le drapeau français avait été hissé au sommet du Harbour Bridge à Sydney et de Downing Street, résidence londonienne du Premier ministre britannique. 

harbour

crédit : PETER PARKS / AFP

downingstreet

crédit : CHRIS J RATCLIFFE / AFP


L'hommage des dessinateurs. Sur les réseaux sociaux, les dessinateurs de presse, de France et d’ailleurs, ont pris leurs crayons et leurs pinceaux pour exprimer leur effroi alors même que le bilan de l'attentat pourrait encore s'alourdir. Depuis la tuerie de Charlie Hebdo en janvier 2015, qui a notamment coûté la vie à 5 dessinateurs, le dessin est devenu l’un des symboles forts de la liberté d’expression face au fléau terroriste.

Des dessins de la part d'artistes français, anonymes ou célèbres comme Plantu ou le couturier Jean-Charles de Castelbajac...























...mais aussi du monde entier, avec notamment Guy Badeaux, dessinateur pour La Presse, l'un des principaux sites d'information québécois.



Le caricaturiste brésilien Carlos Latuff a choisi de faire référence à une photo largement relayée sur les réseaux sociaux - mais qu'Europe 1 n'a pas souhaité diffuser - où l'on devine, sous une couverture de survie, le corps sans vie d'une fillette sur la Promenade des Anglais, à coté d'une poupée abandonnée.

>>> retrouvez notre essentiel sur les attentats de Nice.