ND-des-Landes : Emmanuelle Cosse opposée à l'aéroport mais contre "tout acte de violence"

  • A
  • A
ND-des-Landes : Emmanuelle Cosse opposée à l'aéroport mais contre "tout acte de violence"
Emmanuelle Cosse avec des opposants à l'aéroport de NDDL en 2013. @ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
10 partages

La nouvelle ministre du Logement a réaffirmé son opposition à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, mais veut la fin des heurts avec les opposants. 

La nouvelle ministre du Logement et ex-patronne d'EELV, l'écologiste Emmanuelle Cosse, a réaffirmé jeudi son opposition au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en refusant "tout acte de violence". "J'ai toujours soutenu les opposants à cet aéroport mais j'ai toujours été extrêmement claire sur le fait que je refuse tout acte de violence", a affirmé Emmanuelle Cosse lors d'un point-presse à Rennes, à l'occasion de son premier déplacement officiel en tant que ministre.

De nombreux heurts entre opposants et forces de l'ordre. Le 6 février, une manifestation à Rennes contre ce projet d'aéroport s'était soldée par de nombreuses dégradations et des heurts avec les forces de l'ordre. "Le gouvernement a souhaité mettre en place une consultation publique à l'échelle de la Loire-Atlantique sur ce projet et cette consultation publique aura lieu et on verra le résultat", a également rappelé la ministre. "Il y a un blocage fort" sur la question du transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, "et il faut avoir un débat public sur le sujet", a-t-elle dit. Samedi dernier, les opposants à l'infrastructure aéroportuaire se sont massivement mobilisés sur le site du projet, où 15.000 personnes selon la préfecture, 50.000 selon les organisateurs, ont manifesté.