Moteurs truqués : le président de Volkswagen France présente ses excuses

  • A
  • A
Moteurs truqués : le président de Volkswagen France présente ses excuses
@ JOHN MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

Pour sa première prise de parole depuis la révélation du scandale des moteurs diesel truqués, le président de Volkswagen France a présenté ses excuses.

Dans une interview accordée à nos confrères du Figaro et publiée mardi, le patron de la filiale française de Volkswagen, Jacques Rivoal a présenté "ses excuses à tous [ses] clients", deux mois et demi après la révélation du scandale des moteurs diesel truqués. 

Rétablir la confiance. Dans cet entretien, Jacques Rivoal affirme avoir appris la nouvelle "en même temps que tout le monde". Depuis, le président de Volskwagen France explique tout faire pour "rétablir la confiance de nos clients, qui est la force du groupe, et qui a été mise à l'épreuve".

Une mise à jour du logiciel. Mais il entend surtout "présenter un plan d'action" aux propriétaires de véhicules dont le moteur contient un logiciel qui permet d'optimiser les émissions d'oxyde d'azote en période de test. Jacques Rivoal leur annonce que dès début 2016, ils seront "contactés par leur concessionnaire pour un passage en atelier" pour une mise à jour du logiciel qui "ne prendra que 30 minutes pour les moteurs 2 litres (la moitié des cas) et moins d'une heure pour le 1.6 l". L'opération pourra être effectuée au cours d'une révision du véhicule.

En France, 946.092 véhicules vendus par Volkswagen ces dernières années ont été équipés du logiciel permettant de tromper les contrôles antipollution. Parmi eux, on trouve près de 600.000 modèles de marque Volkswagen, mais aussi environ 190.000 Audi, 92.000 Seat et 65.000 Skoda.