Mort de Claude Lanzmann : "Shoah est un grand événement historique", selon Annette Wieworka

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour l'historienne Anne Wieviorka, l'oeuvre la plus importante de la carrière du cinéaste Claude Lanzmann, mort jeudi, n'est pas un "film témoignage".

INTERVIEW

Comment ne pas évoquer Shoah au moment de retracer la carrière cinématographique de Claude Lanzmann, mort jeudi à l'âge de 92 ans ? D'une durée de 9h30, le film narre l'extermination des juifs lors de la Seconde Guerre mondiale. "C'est un grand événement cinématographique mais aussi historique puisque pendant 9h30, on a pu voir la destruction au plus près", réagit sur Europe 1 la spécialiste de la Shoah, Anne Wieviorka. "C'est un film sur la mort."

350 heures de rushes. Au total, Claude Lanzmann a tourné plus de "350 heures sur les lieux mêmes où s'étaient passés ces événements", raconte l'historienne dans Europe Soir. Sans archives, Shoah n'est pas pour autant "un film témoignage. Il y a aussi une mise en scène, il essaye de faire revivre à ceux qu'il interroge ce qui s'est passé pour eux pendant la Shoah." Comme ce conducteur de trains polonais à qui il fait refaire le macabre trajet vers les camps à bord de sa locomotive à vapeur.

"Grande oeuvre". Quel avenir pour ce film "monumental", selon les mots d'Annette Wieworka, alors que son créateur vient de s'éteindre ? "Au-delà de l'émotion qu'ont eu les gens, de la vie d'un homme qui aimait tout, je crois que quand ce temps sera passé, il restera cette grande oeuvre", dit-elle, confiante, sur cette mémoire à conserver. Le film Shoah sera rediffusé en prime time et en intégralité, samedi, sur Arte.