Meurtre d'Angélique Chauviré : le principal suspect en cavale arrêté dans les Caraïbes

  • A
  • A
Meurtre d'Angélique Chauviré : le principal suspect en cavale arrêté dans les Caraïbes
Le suspect a été arrêté après 17 mois de cavale@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

L'homme mis en examen pour meurtre, avec acte de torture et barbarie s'était évadé à la faveur d'une visite médicale en février 2016.

Le principal suspect du meurtre d'Angélique Chauviré (en 2006) a été arrêté samedi à Saint-Kitts, ont annoncé dimanche dans un communiqué le procureur général et le ministre de la Justice de Sint Maarten (partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin).

Un homme considéré comme "extrêmement dangereux". Kathron Fortune, dit "Cuchi", condamné pour un autre meurtre et détenu à la prison de Pointe Blanche, sur la partie néerlandaise de l'île, s'était évadé le 15 février 2016 à la faveur d'une visite médicale dans le quartier de Cay Hill. Considéré comme "extrêmement dangereux", l'homme, âgé de 39 ans et originaire de Grenade, a été mis en examen en février 2016 par un juge de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) pour le meurtre, avec acte de torture et barbarie, d'Angélique Chauviré en mai 2006.

Un crime "atroce". Responsable d'une boutique à Orient Bay, dans la partie française de Saint-Martin, la jeune femme âgée de 30 ans et originaire du Maine-et-Loire vivait sur l'île depuis sept ans. Le 2 juin 2006, son corps avait été retrouvé par des promeneurs dans des taillis à proximité de Dawn Beach, en partie néerlandaise de l'île. Violée, tuée à coups de pierres, elle avait subi de nombreux sévices. Son crime avait à l'époque qualifié d'"atroce" par les enquêteurs et provoqué une vive émotion sur l'île.

L'enquête sur l'évasion se poursuit. Selon la police de Sint Maarten, l'arrestation de Kathron Fortune a eu lieu après une information reçue de la police royale de la petite île antillaise de Saint-Kitts-et-Nevis. Le bureau du procureur de Sint Maarten a indiqué qu'il ne donnerait pas d'autres détails sur l'arrestation de Cuchi. En revanche, l'enquête concernant son évasion, en 2016, se poursuit.


Plusieurs lieux. Le meurtre a eu lieu sur la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin (au Nord), le meurtrier a été condamné par un tribunal de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et l'information qui a permis de mettre fin à sa cavale provient de l'île de Saint-Kitts-et-Nevis (au Nord de Montserrat).