Maëlys : les enquêteurs cherchent des traces ADN dans les eaux usées de la station de lavage

  • A
  • A
Partagez sur :

Au lendemain de la disparition de Maëlys, le suspect avait méticuleusement lavé sa voiture dans une station de lavage. 

Alors que Maëlys n'a donné aucun signe de vie depuis un mois, les enquêteurs ont décidé de s'intéresser un peu plus à la station de lavage où le suspect a lavé sa voiture au lendemain de la disparition de la jeune fille de 9 ans. Ils analysent en effet les eaux usés de l'établissement, rapporte mardi BFMTV

Des traces ADN ? L'objectif des enquêteurs est de voir si ces eaux usées mais aussi si les graisses automobiles comportent l'ADN de Maëlys. Les résultats ne sont pas encore connus, précise la chaîne d'information en continue.

Une voiture lavée méticuleusement. C'est dans la nuit 26 au 27 août lors d'une fête de mariage en Isère que Maëlys a disparu. Le lendemain, le principal suspect, mis en examen le 3 septembre dernier, s'est livré à une minutieuse opération de nettoyage sur son véhicule. Pendant une heure et demi, les caméras de surveillance d'une station de lavage l'ont filmé en train de briquer sa voiture de fond en comble, en insistant plus particulièrement sur le coffre. L'homme de 34 ans a expliqué à la gendarmerie que son véhicule devait être vendu. Les enquêteurs sont parvenus à identifier l'acheteur.