Macron chahuté à Saint-Martin : "Je ne fais pas des belles paroles, madame"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président, arrivé mardi à Saint-Martin, est allé à la rencontre des habitants, victimes de l'ouragan Irma. Il a pu entendre la colère intacte de certains.

REPORTAGE

Emmanuel Macron s'est rendu mardi au chevet de l'île de Saint-Martin dévastée par l'ouragan Irma. Dès la sortie de l'avion, devant les grilles de l’aéroport, le chef de l'Etat est allé à la rencontre des habitants. Certains estiment que le gouvernement a trop tardé à agir après le passage de l'ouragan et l'ont fait savoir à Emmanuel Macron. 

"Ne faites pas le procès d'hier". "Je pense que vous n'auriez pas eu besoin de vous déplacer mais juste d'apporter plus de secours", a ainsi taclé Lucile, une infirmière, convaincue que l'Etat a négligé Saint-Martin. "Si je pensais que ce n'était pas grave je ne serai pas là", a rétorqué Emmanuel Macron, assurant être venu sur place avec 12 tonnes de matériel. "Ce n'est pas le moment de la polémique", a ajouté avec vigueur le président. "Le moment, c'est de sortir ceux qui sont les plus vulnérables, c'est de reconstruire. Ne faites pas le procès d'hier. Je ne fais pas des belles paroles, madame. Je ne fais pas des belles paroles", a martelé Emmanuel Macron visiblement tendu.

"Il n'y avait plus de sécurité". Après de longues minutes de discussion, Emmanuel Macron a quitté l'aéroport pour rejoindre l'un des quartiers les plus sinistrés, en bord de mer. Il a remonté la rue qui était celle des restaurants, aujourd'hui en ruines. Là encore, des habitants sont venus lui faire part de leur colère : "On a besoin de gens pour nous aider, pas pour nous réprimander. Il y a eu des vols car pendant trois jours, il n'y avait pas de gendarmes. Il n'y avait rien, il n'y avait plus de sécurité car tout le monde était débordé", lui a expliqué une habitante qui dit attendre davantage des forces de l'ordre pour redresser son île. "Maintenant, amenez nous des gens pour nous aider, pas juste des gendarmes avec des pistolets qui nous regardent", a-t-elle insisté.

Le "retour à la vie normale". Emmanuel Macron s'est par la suite rendu dans la capitale de Saint-Martin pour rencontrer des élus et des habitants. Il a défendu l'action de l'exécutif face aux critiques et promis une reconstruction exemplaire, avec pour priorité le "retour à la vie normale".