Macron à Villeneuve-Saint-Georges : "Il était où pendant deux semaines ?"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

À Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, le niveau de la crue a atteint 1,50 mètres fin janvier. Alors qu'Emmanuel Macron doit se rendre dans la commune mercredi après-midi, les habitants ne décolèrent pas.

REPORTAGE

Ils ont tout connu depuis trois semaines : la pluie qui n'en finissait pas, l'eau dans leur maison, puis la neige… Les habitants de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, n'ont pas été épargnés par les éléments. Mercredi après-midi, ils vont pouvoir s'adresser directement à Emmanuel Macron, qui doit se rendre dans la commune sinistrée, et notamment dans le quartier Blandin, où la boue a remplacé l'eau.

"Tout le monde est à cran". Le désespoir des riverains a laissé place à la colère. Cet après-midi, quand Emmanuel Macron arpentera le quartier, la porte d'Yvanna restera fermée. "Ah c'est super ! Il était où pendant deux semaines, quand les gens avaient besoin d'aide ? Il était au chaud, c'est ça ?", ironise-t-elle, amère. "On attend des travaux, des assèchements. Tout le monde est à cran, on n'en peut plus. Qu'il fasse quelque chose ! On est des êtres humains", s'agace cette habitante.

"On veut qu'il accélère les choses". Son voisin, Gilbert, déblaye toujours les déchets charriés par la Seine devant sa maison. Depuis quatre semaines, il est hébergé avec sa famille chez des amis dans une commune périphérique. Il espère pouvoir demander un coup de pouce à Emmanuel Macron. "On veut qu'il accélère les choses pour qu'on puisse faire les travaux, et rentrer à la maison avec les enfants. Reprendre une vie normale. J'espère qu'on va s'en sortir", souffle-t-il.

275 communes inondées ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Villeneuve-Saint-Georges pourrait bientôt en faire partie.