La décrue, "un moment extrêmement pénible" pour les sinistrés

  • A
  • A
Partagez sur :

INONDATIONS - Le maire de Moret-sur-Loing, commune inondée de Seine-et-Marne, a expliqué lundi sur Europe 1 la difficulté, pour les habitants évacués, de retrouver leurs biens abîmés par la montée des eaux.

INTERVIEW

Si la décrue après une semaine d'inondations est un soulagement pour les populations touchées, elle est aussi, pour certains, très difficile à vivre. De fait, avec la baisse du niveau de l'eau vient l'heure d'évaluer les dégâts. Et ils sont parfois très importants. "Ce sont des moments extrêmement pénibles pour les habitants", confirme Patrick Septiers, lundi, au micro d'Europe 1. Le maire de Moret-sur-Loing, ville de 4.300 habitants dans la Seine-et-Marne, voit ainsi ses administrés "rentrer dans les maisons et s'apercevoir des dégâts". "Il y a les biens matériels, mais aussi tout ce qui est immatériel, les souvenirs, les photos, qui ont disparu en quelques heures", raconte l'édile.

L'eau et l'électricité rétablies. À Moret-sur-Loing, entre 150 et 200 personnes ont été évacuées. Dans cette commune, la crue a presque atteint celle de 1910. "Il s'en est fallu d'une vingtaine de centimètres", rappelle Patrick Septiers. Désormais, l'eau baisse "relativement lentement". "Cela permet de rétablir l'électricité, de rétablir l'eau, donc de donner un minimum de confort." Les pompiers ont installé des pompes pour accélérer la décrue là où c'est possible. Et les biens, devenus inutilisables, devront être évacués des habitations. 

Des dégâts considérables. Pour l'instant, il est encore "beaucoup trop tôt" pour évaluer le coût des dégâts causés par les inondations. Mais Patrick Septiers anticipe déjà une somme importante. "Au-delà des maisons qui vont être touchées, nous avons beaucoup de bâtiments publics, les musées, les sites culturels, la salle des fêtes, la piscine, des pépinières d'entreprises" qui ont subi des dommages. "Des commerçants ont aussi été touchés à la fois par la crue et par les pannes d'électricité", a précisé le maire.