Hollande rassure les enseignants : "vous n'êtes pas seuls"

  • A
  • A
Hollande rassure les enseignants : "vous n'êtes pas seuls"
@ AFP
Partagez sur :

ANNONCES - Lors de ses voeux au monde éducatif, le président a détaillé son plan pour rétablir l'autorité et enseigner la laïcité en classe.

Des enseignants en "première ligne". Lors de ses voeux au monde éducatif mercredi, François Hollande est revenu sur les incidents intervenus dans les établissements scolaires après les attentats. "L'école ne peut, à elle seule, résoudre tous les maux de la société. Mais les espoirs qu'on place dans l'école, je les partage", a déclaré le chef de l'Etat, assurant aux enseignants "qu'ils n'étaient pas seuls".

>> LIRE AUSSI - Najat Vallaud-Belkacem, une ministre très chaperonnée

"Tous les Français ont vu ces événements, les plus jeunes aussi. Il vous a été demandé, une fois encore, vous, personnels de l'enseignement, d'être en première ligne, d'expliquer, ce que nous-mêmes, en tant qu'adultes, pouvions avoir du mal à comprendre, a ajouté le président. "Il est des circonstances où l'importance de l'école apparaît encore plus décisive. C'est ce que nous vivons aujourd'hui", a conclu François Hollande.

>>> Comme l'avait révélé Europe 1, François Hollande a annoncé toute une série de mesures autour de la laïcité, l'autorité et la citoyenneté.

Le volet enseignement. François Hollande a donné des détails sur la création d'un "nouvel enseignement moral et civique" à la rentrée 2015. Il s'adressera à "tous les élèves" et portera sur la "lutte contre le racisme et l'antisémitisme", "toutes les formes de discriminations" ou encore "la laïcité" avec un "enseignement laïc du fait religieux". Il comportera également un volet sur l'éducation aux médias pour apprendre aux élèves à développer leur esprit critique et à l'information. 







Le volet autorité. François Hollande a aussi affirmé qu'"aucun incident" à l'école ne serait "laissé sans suite". "Tout comportement mettant en cause les valeurs de la République ou l'autorité" des enseignants fera l'objet d'un signalement au chef d'établissement, a déclaré le président à la Sorbonne. "Aucun incident ne sera laissé sans suite. Chaque fois qu'il y aura une mise en cause de la dignité, de l'égalité entre jeune fille et jeune garçon, qu'il y aura une pression, un mot qui sera prononcé qui met en cause une valeur fondamentale de l'école et de la République, il y aura une réaction", a martelé le chef de l'Etat.

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : laïcité et fait religieux, les oubliés de l'école

Le volet citoyenneté. Le président a aussi annoncé la création de "réserves citoyennes" dans chaque académie. Ces volontaires pourront intervenir en soutien dans les établissements scolaires. Chefs d'entreprises, avocats, journalistes, acteurs culturels pourront intervenir dans les classes.