Grossesse : les prises de poids excessives se multiplient

  • A
  • A
Grossesse : les prises de poids excessives se multiplient
@ AFP
Partagez sur :

SANTÉ - Seulement une femme sur trois prend le poids recommandé pendant sa grossesse.

Une prise de poids à risque pour la mère… mais aussi pour le bébé. Selon une vaste étude publiée en avril dans la revue spécialisée Obstetric and Gynecology, seulement une femme sur trois prendrait, pendant sa grossesse, le poids recommandé par les médecins et la moitié en prendrait trop. Pour parvenir à ce résultat, les médecins ont suivi 100 à 250 parturientes dans 28 pays entre 2010 et 2011. Une prise de poids trop importante peut avoir des conséquences négatives sur la santé de la mère mais aussi sur celle de l'enfant et sur l'accouchement.

Poids excessif pour 47% des femmes. Alors que 21% des femmes enceintes ne prennent pas assez de poids, elles sont 47% à en prendre trop. Seulement une femme sur quatre, au final, grossit en respectant les conseils des médecins. 

Des kilos difficiles à perdre et plus de césariennes. Pour le Pr Andrea Sharma, épidémiologiste à Atlanta qui a dirigé l'étude, "c'est préoccupant parce que prendre trop de poids a des conséquences à la fois sur la santé de la mère et sur celle de l'enfant". Entre autres, la mère peut avoir du mal à perdre "l'excès de poids pris pendant la grossesse, ce qui peut contribuer au développement ou à l'aggravation d'une obésité chez elle". Le risque de développer de l'hypertension artérielle ou un diabète gestationnel pendant la grossesse est aussi plus élevé.

Des gros bébés au risque plus élevé de diabète. Trop de kilos supplémentaires chez la mère entraîne aussi de gros bébés. Quand le nourrisson pèse plus de quatre kilos, les médecins parlent de macrosomie. Des complications apparaissent alors plus  facilement pendant l'accouchement, avec souvent des césariennes à la clef. 

Les enfants nés de mère en surpoids ont aussi plus de chance de développer, une fois adulte, des maladies cardio-vasculaires mais aussi un diabète de type 2, selon une vaste étude européenne publiée en février dernier. Pis, les enfants de mère, déjà en surpoids et qui prennent des kilos en trop pendant leur grossesse, ont un ADN modifié. Un composant de leurs chromosomes démontre, chez eux, une plus grande sensibilité aux maladies et un risque d'avoir une espérance de vie plus courte.

Quelle prise de poids est la bonne ? Il n'existe pas une seule prise de poids idéale chez les femmes enceintes car tout dépend du poids de départ. Les médecins calent leurs recommandations sur les indices de masse corporelle* (IMC). 

Si l'IMC est moyen, c'est-à-dire entre 18 et 25, elle peut prendre jusqu'à 16 kilos. Les femmes ayant un IMC entre 25 et 30, soit celles qui ont un embonpoint, peuvent grossir de onze kilos maximum. Enfin, pour une femme obèse, avec un IMC supérieur à 30, la prise de poids doit être limitée idéalement à neuf kilos. La prise de poids pendant la grossesse se fait cependant parfois de manière déséquilibrée. Durant le premier trimestre, les nausées et donc, le manque d'appétit peut repousser la prise de poids qui a alors principalement lieu pendant le second trimestre. 

*calcul de l'IMC : le poids en kilos divisé par la taille en mètre cube

 
>> LIRE AUSSI - Diabète : qu'est-ce qui favorise le risque chez l'enfant ? 

>> LIRE AUSSI - 20% des Françaises continuent à fumer pendant leur grossesse 

>> LIRE AUSSI - Hormones de grossesse : les hommes ne sont pas en reste