Grippe aviaire : enquête ouverte pour "tromperie aggravée"

  • A
  • A
Grippe aviaire : enquête ouverte pour "tromperie aggravée"
Le parquet a ouvert une enquête pour "tromperie aggravée".@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Un camion de canards avait quitté un village du Tarn il y a deux mois alors que les éleveurs ont pu se douter de la présence de la grippe aviaire dans des exploitations voisines.

INFO EUROPE 1

Le parquet de Paris a ouvert en début de semaine une enquête préliminaire pour "tromperie aggravée", pour tenter de déterminer les responsabilités dans la propagation fin 2016 de l'épidémie de grippe aviaire, deux mois après le début de l’épisode qui a touché de nombreux élevages de canards, selon les informations recueillies par Europe 1 jeudi.

La coopérative agricole du Tarn se doutait-elle de la présence du virus ? Fin novembre, un camion de canards avait quitté le village d’Almayrac, dans le Tarn, alimentant le Lot-et-Garonne, le Gers et les Hautes-Pyrénées, alors qu’à proximité de l’exploitation, un autre élevage présentait un cas de mortalité très préoccupante. Quelques jours plus tard, les suspicions de grippe aviaire s’étaient avérées et la préfecture du Tarn avait décidé de mesures de surveillance des élevages

L’enquête devra déterminer si ces transports de canards ont été effectués alors que les éleveurs et la coopérative agricole se doutaient que le virus de la grippe aviaire était présent dans leurs exploitations, rendant possible la propagation de l’épizootie.