Glyphosate : la France pourrait proposer cinq à sept ans de prolongation

  • A
  • A
Glyphosate : la France pourrait proposer cinq à sept ans de prolongation
Le glyphosate est notamment utilisé dans le Roundup.@ AFP
Partagez sur :

La Commission européenne souhaite une prolongation de l'usage du glyphosate pour dix ans, une durée trop longue pour la France.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a suggéré vendredi que la France propose de prolonger de "cinq à sept ans" l'autorisation de l'usage du désherbant controversé glyphosate au sein de l'Union européenne, au lieu des dix ans souhaités par la Commission.

La France opposée à la Commission. "La France est contre le fait de prolonger l'utilisation du glyphosate pour dix ans" a rappelé le ministre de l'Agriculture sur RTL, au soir d'une manifestation, à Paris, d'agriculteurs demandant le maintien de cet herbicide tant qu'aucune autre solution technique n'est disponible à un coût abordable pour désherber les champs. Le ministre de la Transition énergétique Nicolas Hulot avait annoncé dès la fin août que la France voterait contre la proposition de la Commission européenne de renouveler pour dix ans la licence du glyphosate.

Donner du temps à la recherche. Pour Stéphane Travert, la France devrait proposer un renouvellement pour "cinq à sept ans", de manière à "accompagner les changements dans les pratiques agricoles", le temps de mettre au point des techniques de substitution via "la recherche publique ou la recherche privée". Cette période devrait permettre, selon le ministre, de "réduire progressivement l'utilisation des pesticides", un objectif fixé par le candidat Macron durant la campagne électorale.