France : le moral des ménages reste stable en avril

  • A
  • A
France : le moral des ménages reste stable en avril
Les craintes concernant le chômage ont reculé de 4 points en avril.
Partagez sur :

En avril, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle future est aussi restée stable.

Le moral des ménages s'est maintenu en avril à son niveau de long terme, atteint en janvier pour la première fois depuis 2007, la crainte du chômage reculant à son niveau le plus bas depuis la crise, a annoncé mercredi l'Insee dans un communiqué.

Quatrième mois consécutif. Le moral des ménages, calculé sur la base de soldes d'opinion (différences entre proportion de réponses positives et négatives), est resté stable à 100 points "pour le quatrième mois consécutif" à son plus haut niveau depuis la crise, a précisé l'organisme public. L'Insee établit cet indicateur à partir de questions divisées en deux catégories : l'une portant sur la situation personnelle des ménages, l'autre sur leur perception de l'évolution économique en général.

Stable sur la capacité d'épargne. En avril, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle future est aussi restée stable, sous son niveau moyen de longue période, précise l'Insee. La proportion de ménages jugeant opportun de faire des achats importants a, en revanche, rebondi de trois points pour retrouver son niveau de janvier, au-dessus de sa moyenne de longue période. Le solde d'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne future est de son côté resté "au-dessous de sa moyenne de long terme".

La crainte du chômage recule. La part de ménages estimant qu'il est opportun d'épargner "est inchangée par rapport au mois dernier", avec un solde qui demeure "bien inférieur à son niveau moyen de longue période". Concernant l'évolution de la situation économique en général, le solde d'opinion sur le niveau de vie futur en France a gagné un point, se situant "à son plus haut niveau depuis octobre 2007, légèrement au-dessus de sa moyenne de long terme", précise l'Insee.

Les craintes concernant le chômage ont reculé de 4 points en avril, pour atteindre leur plus bas niveau depuis juin 2008. Le moral des ménages est un élément-clé pour évaluer le niveau à venir de la consommation, moteur important de la croissance en France avec l'investissement.