Evacuation de la "jungle" de Calais : la justice ne tranchera pas mardi

  • A
  • A
Evacuation de la "jungle" de Calais : la justice ne tranchera pas mardi
@ AFP
Partagez sur :

Alors qu'une partie du camp de Calais devait être évacuée mardi soir, la justice repousse l'ultimatum. 

L'ultimatum fixé par les autorités pour l'évacuation d'une partie du camp de la "jungle" à Calais n'expirera pas mardi à 20 heures, la décision du tribunal administatif n'étant pas rendue avant mercredi ou jeudi, a-t-on appris auprès du tribunal. "Ce ne sera pas aujourd'hui", a indiqué le tribunal, alors qu'une audience de cette instance examine mardi à 14 heures en référé la suspension de l'évacuation de la moitié sud de la "jungle".

La lutte des associations. Cette partie du camp de Calais devait être démantelée mardi soir, sur ordre de l'Etat. Dix associations ont condamné cet arrêté préfectoral d'expulsion : elles estiment que l'Etat sous-évalue le nombre de migrants et redoutent que les places d'hébergements soient insuffisantes pour les reloger dignement.