Comment va se passer le concert des Eagles of Death Metal à l'Olympia ?

  • A
  • A
Comment va se passer le concert des Eagles of Death Metal à l'Olympia ?
@ AFP
1421 partages

Le groupe de rock qui jouait au Bataclan le soir des attentats du 13 novembre est de retour en France mardi soir. 

Les Eagles of Death Metal sont de nouveaux à l'affiche en France. Le groupe de rock qui jouait au Bataclan le soir des attentats du 13 novembre a repris sa tournée. Après un concert samedi à Stockholm, il revient à Paris mardi sur la scène de l'Olympia. Objectif : "terminer le concert", tragiquement interrompu il y a trois mois, selon les termes du chanteur Jesse Hugues.

>> Qu'attendre de cette soirée à l'Olympia ? Europe 1 fait le point. 

Musicalement : un concert "normal". Selon certaines sources, le groupe pourrait commencer le concert par la chanson "Save a Prayer", celle-là même qui a été interrompue le 13 novembre. Pour le reste, "ils devraient jouer leur dernier album, comme si c'était un concert normal au sein de leur tournée. Les chansons devraient être les mêmes que celles qui étaient prévues le 13 novembre", nous explique-t-on du côté de l'Olympia. Financièrement, les organisateurs ont fait savoir que, du fait des nombreuses invitations, ce concert ne générerait pas de bénéfices. La tournée, rebaptisée "Nos Amis Tour", compte par ailleurs deux autres dates en France, à Nîmes (sud) le 2 mars et à Lille (nord) le 7 mars.

Les rescapés invités et encadrés par des psys. Quant au public, il devrait être en grande partie composé de rescapés du Bataclan, même si le chiffre précis est tenu secret. Tous les rescapés du concert du 13 novembre (le Bataclan affichait alors complet avec 1.500 billets vendus) ont en effet été invités dans la salle de l'Olympia, qui contient un peu moins de 2.000 places. Le reste des places a été vendu au fur-et-à mesure des réponses de ces mêmes rescapés, qui pourront évidemment décider de ne pas entrer dans la salle, même au dernier moment. "L'essentiel est qu'ils ne se forcent pas. Ils ont le droit de ne pas y aller. Je pense que c'est tôt et il y a un risque de replonger (dans le trauma). Et pour certains, cela peut être douloureux", prévient d'ailleurs Carole Damiani, psychologue et directrice de l'association Paris Aide aux victimes, citée par l'AFP.

"On a mis en place un dispositif pour qu'elles puissent visiter les lieux avant le concert, voir la configuration de la salle et sentir si elles sont capables de le supporter. Car il y a trois semaines, lors d'une réunion d'information des victimes dans un simple amphithéâtre, certains n'ont même pas pu y entrer", explique la psychologue. Au total, une trentaine de psychologues seront présents à l'Olympia, pour assurer les éventuels besoins d'accompagnement sur place. "S'il y a des gens qui veulent sortir pendant le spectacle, ils seront accompagnés et remis entre les mains de personnes sûres pour qu'ils ne repartent pas seuls", poursuit Carole Damiani.

olympia eagle of death metal 640640

Un périmètre de sécurité autour de l'Olympia. Un périmètre de sécurité sera installé dès mardi après-midi autour de la salle parisienne. Ce "périmètre sanctuaire", installé dès le début d'après-midi, sera "sans stationnement et vide de piéton, excepté le public du concert", a précisé Johanna Primevert, porte-parole de la préfecture de police. Un premier filtrage sera effectué par des policiers à l'entrée de ce périmètre avec vérification corporelle et "magnétomètre" (détecteur de métaux). Un second contrôle sera effectué par des agents de sécurité à l'entrée de l'Olympia. "Une vérification de la salle sera faite bien avant le concert", a ajouté la porte-parole de la préfecture de police. D'autres mesures de sécurité, sur lesquelles la préfecture de police ne souhaite pas communiquer, sont également prévues.