Démarchage téléphonique : "les amendes vont pleuvoir"

  • A
  • A
Démarchage téléphonique : "les amendes vont pleuvoir"
@ THOMAS SAMSON / AFP (illustration)
Partagez sur :

Le gouvernement vient de mettre en place un nouveau système de lutte contre le démarchage téléphonique, qui pourrait coûter cher aux entreprises en infraction.

Assurances, sondages, jeux, concours… Les démarchages téléphoniques sont nombreux. Un nouveau service d'opposition à ces services, Bloctel, vient d'être mis en place par le gouvernement pour arrêter de recevoir ce type d'appel.

"Les amendes vont pleuvoir". "Il faut s'inscrire sur le site bloctel.gouv.fr", explique l'avocat Roland Perez dans le Grand Direct de l'Actu. La liste des personnes inscrites pourra ensuite être accessible aux entreprises "qui devront payer pour la consulter", précise le juriste. Une consultation payante, mais également obligatoire pour chaque entreprise pratiquant le démarchage téléphonique. Et "là, attention, prévient Roland Perez, les amendes vont pleuvoir", explique-t-il. Car les montants en cas de non-respect de cette liste sont très élevés : "de 15.000 à 75.000 euros d'amende" pour les entreprises contrevenantes.

Même à l'étranger ! Les numéros venant de l'étranger pourront eux être signalés par l'intermédiaire du site internet mis en place par le gouvernement : "Même si vous n'avez pas le numéro du centre d'appel à l'étranger, ce sera la société, et non pas le centre d'appel, qui sera condamnée". Pour le consommateur soucieux de ne plus être importuné par des démarches téléphoniques commerciales, l'inscription sera gratuite, effective 30 jours plus tard et valable trois ans.