Condamnation du buraliste du Tarn : "la cour d'assise a refusé que la force l'emporte sur le droit"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Vendredi, la cour d'assises a condamné en appel le buraliste qui avait tué un jeune cambrioleur d'un coup de fusil à dix ans de prison. Me Simon Cohen, avocat de la famille de la victime, a réagi à cette condamnation sur Europe 1. 

Le verdict est tombé, plus lourd en appel qu'en première instance. Vendredi, le buraliste du Tarn qui avait tué un cambrioleur de 17 ans d'un coup de fusil, a été condamné à 10 ans de prison. La thèse de la légitime défense, plaidée par les avocats de Luc Fournié, 59 ans, n'a pas été retenue par le tribunal. Invité d'Europe 1, samedi matin, l'avocat de la famille de la victime, Maitre Simon Cohen, a salué cette décision. 

"Se méfier des mouvements excessifs". "La cour d'assises, les magistrats qui la composent, les jurés, ont refusé ce glissement dangereux de la légitime défense à l'autodéfense, ont refusé que la force l'emporte sur le droit, que la vie en société soit une menace permanente", a estimé le conseil.

Quatre jours avant les faits, après avoir découvert que des barreaux d'une fenêtre de son café avaient été sciés, Luc Fournié avait été chercher un fusil chez son père, décidant de dormir au rez-de-chaussée de son commerce et de "faire des rondes". Le soir du cambriolage, il avait tiré sur la victime à bout portant, avant de manquer son complice qui prenait la fuite. Pour Me Simon Cohen, la décision du tribunal "incitera les uns et les autres à se méfier des mouvements excessifs et c'est ce qui importe. Que l'on puisse, dans une société civilisée, coexister pacifiquement."

Une condamnation "pas simplement symbolique". "Certains pensent que l'instinct l'emporte toujours sur l'intelligence, la cour d'assises a démontré que l'intelligence devait l'emporter sur l'instinct", a encore commenté l'avocat. "Ce qui importe dans le verdict, ce n'est pas la condamnation en elle-même. Mais il fallait que cette condamnation ne fut pas simplement symbolique."