Ce que vous avez le droit de faire (ou non) à la plage

  • A
  • A
Ce que vous avez le droit de faire (ou non) à la plage
On peut faire beaucoup de choses à la plage mais pas tout et n'importe quoi.
Partagez sur :

Les vacanciers se ruent sur les plages pendant l'été. Mais ce n'est pas parce que ce sont les vacances qu'il faut faire n'importe quoi. Il y a quelques règles à suivre.

F.A.Q

Qui dit été dit plage. Traditionnellement, un Français sur deux qui part en vacances l'été opte pour le littoral, ses bandes de sable et ses eaux rafraîchissantes. Lieu de détente et de plaisir par excellence, la plage n'en reste pas moins un espace partagé. La plupart des règles qui ont cours sur la serviette tiennent du respect et de la politesse les plus élémentaires. Mais la loi impose quand même quelques obligations claires aux vacanciers en maillot de bain. Alors pour ne pas risquer d'amende ou pire, de tester l'accueil d'un poste de police, Europe 1 vous récapitule ce que vous avez le droit, ou non, de faire à la plage.

  • Peut-on se baigner sur une plage privée ?

Depuis des décennies, les plages privées ont planté leurs parasols et installé leurs transats sur le sable, offrant la possibilité de pouvoir profiter du soleil et de la mer dans un confort optimal. Mais la plage reste avant tout un espace public et gratuit. Une plage ne peut être entièrement inaccessible au public, au mieux la concession accordée par la municipalité peut occuper au maximum 50% de l'espace sur une plage artificielle et 20% sur une plage naturelle. Surtout, l'occupant doit laisser libre un couloir de trois à cinq mètres entre le niveau de l'eau à marée haute et son installation.

Plage Wonder Woman

Vous pouvez donc passer librement au bord d'une plage privée. Si vous aimez les balades, notez aussi que vous pouvez pénétrer sur les propriétés privées ayant un accès direct à la mer, toujours sur cette bande de trois mètres de large au bord de l'eau. Quant à la baignade, tant que vous n'êtes pas dans une zone privée délimitée dans l'eau même, vous pouvez plonger sans hésiter.

  • Peut-on faire du naturisme partout ?

Sur la plage, homme ou femme, vous pouvez enlever le haut sans problème. En revanche, pour le bas, vous êtes prié de vous rendre sur les plages naturistes dédiées, sous peine de vous faire arrêter pour exhibition sexuelle (un an d’emprisonnement et 15.000 euros d'amende tout de même). La Fédération française de naturisme recense sur son site l'ensemble des plages où vous pourrez vous baigner en tenue d'Adam ou d’Ève sans choquer personne.

Plage naturisme

  • Peut-on écouter de la musique à fond ?

Ça vous est forcément déjà arrivé. Vous revenez de votre baignade, vous vous étalez sur votre serviette pour bronzer en écoutant le ressac, parfois même vous vous assoupissez... Jusqu'à ce que vous soyez réveillé par la musique qui sort des enceintes apportées par votre voisin. Lui semble apprécier sa playlist mais vous, pas du tout. Malheureusement, dans ce cas, la loi ne vous sera d'aucun secours. Vous pouvez simplement demander à l’importun de baisser le son ou de mettre ses écouteurs. S'il ne bouge pas d'un cil et que vous êtes sur une plage surveillée, vous pouvez demander aux surveillants de le chasser. Si ce n'est pas le cas, demandez lui d'aller un peu plus loin, ou déplacez votre serviette de quelques mètres. 

Plage musique

  • Peut-on fumer des cigarettes, boire de l'alcool ou se faire un barbecue ?

Le temps est au beau fixe, vous décidez de profiter de la petite crique que vous avez repéré en arrivant l'autre jour. Parfaite pour se détendre, sauf qu'il n'y a pas de snack ou de restaurant à proximité. Évidemment, vous pouvez amener votre déjeuner et manger sur le sable, à condition de ne rien laisser derrière soi. Vous avez envie d'un barbecue ? C'est possible, sauf si un panneau signale qu'il est interdit d'allumer un feu sur la plage. En cas d'usage d'un barbecue portatif ou de feu de bois illégal, l'amende est de 38 euros.

Plage alcool

Pour ce qui est de l'alcool, même topo : sauf mention contraire, vous êtes libre de vous emmener quelques bouteilles dans la glacière. Mais la règle est la même qu'en ville, consommez avec modération (surtout avec la chaleur et le soleil qui tape). L'ivresse sur la voie publique, passible de 150 euros d'amende, est aussi punissable sur la plage. Enfin, pour les cigarettes, vous pouvez en principe fumer librement. Mais pour éviter l'amoncellement des mégots, de plus en plus de plages interdisent la cigarette, ou fournissent un cendrier. Renseignez-vous en arrivant.

  • Peut-on se baigner où on veut quand on veut ?

Quand la chaleur rend le sable brûlant et l'air étouffant, la tentation est grande de se baigner au plus vite. Avant de piquer une tête, vérifiez que vous n'êtes pas dans une zone interdite, signalée par un panneau, ou que les sauveteurs n'ont pas dressé le drapeau rouge. Les contrevenants risquent une amende de 38 euros. Quoi qu'il en soit, restez toujours prudent et vigilant. Dans l'océan, les vagues ont vite fait de grossir et vous risquez de vous faire bringuebaler par les rouleaux. Attention également aux méduses : leur présence ne justifie pas automatiquement un drapeau rouge.

Plage sauveteuses

  • Peut-on passer la nuit sur la plage ?

Entre les baignades, le barbecue, les raquettes de plage et l'apéro musical (quand les voisins sont rentrés), votre journée a filé à une vitesse ! Pourquoi ne pas décider de passer la nuit sur le sable ? Là encore, c'est tout à fait dans votre droit, à condition que ce soit à la belle étoile, sans tente. En effet, le camping sauvage est interdit par la loi. Faites tout de même attention à ne pas attraper froid. Les températures chutent parfois rapidement à la tombée de la nuit et la combinaison vent + mer risquerait de vous faire attraper un rhume. En plein été, ce serait dommage.

Plage nuit

  • Peut-on amener son chien ?

Emmener son chien à la plage peut être mission impossible. Beaucoup de plages interdisent l'accès au sable à nos compagnons à quatre pattes. Généralement, les panneaux d'interdiction sont bien en évidence. Toutefois, certaines plages autorisent l'accès sur certains créneaux horaires, souvent tôt le matin ou en soirée, ou aménagent des petits espaces réservés. Même par amour pour votre toutou, évitez de braver la loi, cela peut vous coûter entre 11 et 450 euros (si vous oubliez de ramasser les déjections).

Chien plage