Caroline Pigozzi dénonce le "lynchage médiatique du cardinal Barbarin"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

EGLISE - La journaliste spécialiste du Vatican a estimé mercredi sur Europe 1 que l'Eglise s'était bien emparée des problèmes de pédophilie chez les prêtres.

INTERVIEW

L'Eglise catholique de France est au cœur de la tourmente. Le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, est visé par deux enquêtes pour non-dénonciation d'atteintes sexuelles de mineurs. Depuis, Manuel Valls l'a appelé à "prendre ses responsabilités" et une pétition réclamant sa démission avait recueilli plus de 47.000 signatures mercredi.

"Tolérance zéro" au sein de l'Eglise. Journaliste spécialiste du Vatican, Caroline Pigozzi n'a pas joint sa voix au concert des critiques. "Aujourd'hui, il y a un lynchage médiatique du cardinal Barbarin", a t-elle insisté mercredi sur Europe 1, estimant qu'il fallait attendre que la justice fasse son travail.

Selon elle, l'Eglise a bien pris en compte la question de la pédophilie des prêtres. "Le pape François a dit 'tolérance zéro', comme Benoît XVI avant lui", a-t-elle relevé. La journaliste a rappelé que le prédécesseur du pape François avait "hérité d'un dossier pas très agréable" lors de son arrivée à la tête de l'Eglise. Car avant lui, le pape Jean-Paul II, issu "d'un pays où la pédophilie avait été beaucoup instrumentalisée", refusait catégoriquement d'aborder ce sujet.