Calais : le démantèlement de la "jungle" va se poursuivre, dit Cazeneuve

  • A
  • A
Calais : le démantèlement de la "jungle" va se poursuivre, dit Cazeneuve
"Cette opération va se poursuivre dans les jours qui viennent avec calme et méthode", a assuré mardi Bernard Cazeneuve. @ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Malgré les incidents survenus lundi, le ministre de l'Intérieur a rappelé la "détermination" du gouvernement dans ce dossier.

Le démantèlement du camp de migrants de Calais va se poursuivre malgré les incidents survenus lundi entre forces de l'ordre et des "militants extrémistes", a assuré mardi Bernard Cazeneuve, appelant au calme et à la raison.

"Détermination". Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur "réaffirme la détermination du gouvernement à mettre à l'abri les migrants de Calais". "L'activisme d'une poignée de militants No Borders extrémistes et violents n'y changera rien", souligne-t-il. "Cette opération va se poursuivre dans les jours qui viennent avec calme et méthode, en offrant une place à chacun, comme le gouvernement s'y est engagé", ajoute-t-il.

Un démantèlement qui dégénère. Le tribunal administratif de Lille a rejeté fin février le recours d'associations opposées à l'évacuation de la partie sud de la "jungle", ouvrant la voie au démantèlement du bidonville où se trouvent des milliers de migrants qui espèrent gagner l'Angleterre. Le démantèlement a commencé lundi matin dans le calme avant de dégénérer dans l'après-midi et dans la soirée. Les opérations ont donné lieu à des jets de pierres de la part de migrants et de militants et des tirs de gaz lacrymogènes de la part des CRS et des abris de fortune ont été incendiés.