Brevet des collèges 2017 : que comprend la nouvelle formule ?

  • A
  • A
Brevet des collèges 2017 : que comprend la nouvelle formule ?
Plus de huit collégiens sur dix ont obtenu leur brevet des collèges en 2016. @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le brevet des collèges se déroule jeudi et vendredi. La nouvelle formule, qui vient d'entrer en vigueur, est déjà contestée.

832.000 élèves inaugurent la nouvelle formule du Diplôme national du brevet à partir de jeudi. Comme chaque année, une part de la notation repose sur le contrôle continu. Mais contrairement aux années précédentes, "le socle commun" que les collégiens devront maîtriser aura une importance prépondérante dans le décompte final.

L’importance accrue du contrôle continu. Le curseur a été placé très haut sur le contrôle continu cette année. Et pour cause, la réforme du brevet entérine la prédominance du "socle commun", évaluées tout au long de l'année sur huit compétences telles que "formation de la personne et du citoyen" ou encore "représentations du monde de l’activité humaine". Ce bilan de compétence sera noté selon quatre niveaux de maîtrise - insuffisant (10 points), fragile (25 points), satisfaisant (40 points) et très bon (50 points). Et au total, 400 points sur 700 iront donc pour ce contrôle continu.

Les épreuves écrites, qui se déroulent jeudi et vendredi, ne seront notées que sur 300 points (sur 700 au total). Ce qui veut dire qu’un élève au niveau "fragile" pourra quand même obtenir la moyenne.

Un oral en plus… Le brevet 2017 intègre aussi de nouvelles épreuves. D’abord, un oral, noté sur 100 points, permettra aux collégiens soit de présenter un exposé de leur stage de 3ème, soit de parler d’un projet développé durant les "EPI", les enseignements pratiques interdisciplinaires, très contestés depuis deux ans. Enfin, dernière possibilité : les élèves auront la possibilité de présenter une partie de l’oral dans l’une des langues étudiées.

… et une épreuve écrite supplémentaire. Cette année, les 832.000 candidats au brevet devront aussi passer une épreuve écrite en plus. Ainsi, l’épreuve de Sciences de la vie et de la Terre (SVT) Pysique-chimie et Technologie est ajoutée aux épreuves scientifiques. Ici, un comité choisira chaque année deux matières sur trois. Pour la session de jeudi, ce sont les SVT et la Physique qui ont été sélectionnées.

Programme des épreuves du Brevet :

  • Mathématiques : jeudi de 13h30 à 15h30

  • Physique et SVT : jeudi de 15h45 à 16h45

  • Histoire, Géographie et éducation civique : vendredi de 9h à 11h

  • Français (Questions et réécriture) : vendredi de 11h15 à 12h25

  • Français (Dictée et rédaction) : vendredi de 14h30 à 16h30

Une nouvelle formule déjà contestée. Comme l’a repéré Le Monde dans son édition du 28 juin, la majorité des élèves de 3ème dans de très nombreux établissements ont déjà le nombre de points nécessaires pour décrocher l’examen (soit 350 points sur 700). Et ce avant même les épreuves écrites.

Du coup, de nombreuses responsables syndicaux s’interrogent sur le sens de ce brevet nouvelle formule. Il y a deux semaines, le SNES-FSU de Seine-Saint-Denis a dénoncé les risques d’une "reprise en main" par la "hiérarchie" de l’évaluation "du socle commun".

Enfin, rappelons que l’obtention du brevet n’est toujours pas obligatoire pour entrer au lycée. Mais cette année, les lauréats auront droit à "une cérémonie républicaine de remise des brevets". Avec des soupçons de "pressions" pour des évaluations à la hausse. Le risque est clair, pour les contestataires : celui de voir augmenter le nombre de lauréats au brevet avec des élèves parfois pas au niveau. Si le nouveau ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a promis de "remuscler" le bac, il ne s’est pas encore exprimé sur le brevet.