Biarritz : l'ex-maire Didier Borotra sera jugé pour prise illégale d'intérêts

  • A
  • A
Biarritz : l'ex-maire Didier Borotra sera jugé pour prise illégale d'intérêts
Didier Borotra a déjà été condamné en janvier 2016 à 20.000 euros d'amende pour avoir fait annuler plusieurs milliers de contraventions.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Didier Borota, maire MoDem de Biarritz de 1991 à 2014, aurait confié des missions de conseil à sa propre fille.

L'ancien maire (MoDem) de Biarritz Didier Borotra, mis en cause pour des missions de conseil confiée à sa propre fille, sera jugé devant le Tribunal correctionnel de Bayonne le 31 janvier prochain pour prise illégale d'intérêts, selon une source judiciaire. En 2013 et 2014, la Société d'économie mixte (SEM) Biarritz Océan, qui gère deux musées de la ville et était alors présidée par Didier Borotra, a confié deux missions de conseil à la société AGC dirigée par Sophie Borotra, fille du maire de l'époque.

Prise illégale d'intérêt. Sophie Borotra est également citée à comparaître le 31 janvier pour des faits de recel de prise illégale d'intérêts pour ces contrats, d'un montant total de 35.000 euros, indique une source judiciaire, confirmant une information du journal Sud Ouest. L'ancienne directrice d'exploitation de la SEM Biarritz Océan, Françoise Pautrizel, sera elle aussi jugée, pour complicité de prise illégale d'intérêt.

20.000 euros d'amende pour avoir fait annuler des contraventions. Maire de Biarritz de 1991 à 2014, Didier Borotra a par ailleurs été condamné en janvier 2016 à 20.000 euros d'amende pour avoir fait annuler 4.632 contraventions de stationnement entre 2009 et 2013. Il a fait appel de cette décision.