Bac 2015 : ce qu’il ne fallait pas oublier dans sa copie d'histoire-géo

  • A
  • A
Bac 2015 : ce qu’il ne fallait pas oublier dans sa copie d'histoire-géo
@ AFP
Partagez sur :

Des professeurs d'histoire-géo commentent pour Europe 1 les sujets donnés jeudi au baccalauréat. 

BAC

Après l'épreuve de philosophie mercredi, les candidats ont planché jeudi matin sur l'histoire-géo. Les filières ES et L ont écopé du même sujet tandis que les S, qui ont longtemps passé leur épreuve en première, avaient une épreuve à part en trois heures, au lieu de quatre. S'il n'existe pas de corrigé type pour cette épreuve, des professeurs d'histoire-géo ont néanmoins accepté de jouer le jeu pour Europe 1 et de livrer leurs corrections. 

• Bac L et ES

"L'Asie du Sud et de l'Est : les défis de la population et de la croissance" 

Les notions à aborder. Selon Omar Labed, prof d'histoire-géo dans les Yvelines, deux grandes familles de connaissance devaient être mobilisées : la démographie d'une part et la croissance et l'économie d'autre part. 

La construction du sujet. Trois grandes parties pouvaient se dessiner pour ce sujet, d'après Omar Labed. En I, "une aire continentale qui concentre la majeure partie de la population mondiale", en II, "une aire continentale qui connaît la plus forte croissance économique au monde", en III, "les défis qui concernent l'Asie du Sud et de l'Est". 

Les pièges à éviter. Il fallait éviter de traiter ce sujet comme un espace unique et montrer que les choses bougent. 

"En vous appuyant sur la cadre du produit mondialisé étudié dans l'année, vous présenterez la mondialisation en fonctionnement"

Les notions à aborder. Plusieurs notions devaient être mobilisées selon notre prof d'histoire-géo : la NDIT (nouvelle division internationale du travail), la révolution des transports, la triade, l’altermondialisation et la mondialisation...

La construction du sujet. Notre prof d'histoire-géo a choisi de prendre l'Iphone comme produit mondialisé et de traiter ce sujet en deux parties : en I, "la pré-production, la production et la post-production" et en II, "les acteurs, les réseaux mais aussi les critiques qu’essuient la marque à la pomme". 

Les pièges à éviter. Premier piège : trop se concentrer sur le produit en oubliant la mondialisation et deuxième piège, l'écueil inverse, se concentrer sur la mondialisation, sans aborder le produit. 

Retrouvez le corrigé complet du Bac ES et L ici

• Bac S

"Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation"

Les notions à aborder. Selon un examinateur de la région parisienne, il s'agissait de bien définir la notion de mondialisation et d'aborder les différentes échelles qui participent à ce processus (échelle mondiale, régionale, urbaine). 

La construction du sujet. On pouvait construire ce sujet en deux parties. En I, sur la mondialisation qui renforce certains territoires et en II, la mondialisation qui marginalise d'autres territoires. 

Les pièges à éviter. Rester trop dans les description et ne pas donner des explications sur les facteurs d'intégration et de non-intégration des pays dans la mondialisation. 

"Le Sahara, ressources et conflits"

Les notions à aborder. Il fallait ici parler des atouts et des contraintes du Sahara. Des notions comme l'aménagement du territoire ou encore les acteurs qui occupent ce territoire devaient être abordées. 

La construction du sujet. Selon Omar Labed, on pouvait traiter le sujet en deux parties. En I, les ressources dont regorge le Sahara mais aussi ses contraintes et en II, il fallait répondre à la question : pourquoi le Sahara est-il au centre de nombreux conflits sans pour autant lier seulement ces conflits à des questions de ressources. 

Les pièges à éviter. Ne pas oublier de connecter le sujet à l'influence de la mondialisation sur ce territoire. 

Retrouvez le corrigé complet du Bac S ici