Aulnay-sous-Bois : Cazeneuve veut "la plus grande fermeté" en cas de "manquements graves"

  • A
  • A
Aulnay-sous-Bois : Cazeneuve veut "la plus grande fermeté" en cas de "manquements graves"
@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre veut "la plus fermeté" s'il y a des "manquements graves" de la police, dans l'affaire des violences subies par un jeune homme d'Aulnay-sous-Bois. 

Après François Hollande, Bernard Cazeneuve s'est exprimé sur les violences subies par un jeune homme à Aulnay-sous-Bois. Le Premier ministre assuré vouloir "la plus grande fermeté" quand "il y a des manquements graves" des forces de l'ordre.

L'exemplarité de rigueur. "Je sais à quel point les policiers et les gendarmes sont exposés dans la lutte antiterroriste et aux violences, mais ils doivent être à chaque instant absolument exemplaires", a déclaré Bernard Cazeneuve dans les couloirs de l'Assemblée nationale. Quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour viol, après avoir agressé violemment un jeune homme à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Theo, la victime, s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail (ITT). Un peu plus tôt dans la journée, le chef de l'Etat avait assuré que la justice protège les citoyens, même si la police est impliquée.