Après un long bras de fer judiciaire, la mosquée de Montfermeil a rouvert

  • A
  • A
Après un long bras de fer judiciaire, la mosquée de Montfermeil a rouvert
Le 29 mars, la justice avait ordonné la fermeture de ce lieu de culte situé dans un pavillon, au motif qu'il ne répondait pas aux normes de sécurité. (Illustration)@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Le 29 mars, la justice avait ordonné la fermeture de ce lieu de culte situé dans un pavillon, au motif qu'il ne répondait pas aux normes de sécurité. 

La mosquée de Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, fermée depuis mi-avril après cinq ans de bras de fer judiciaire avec la mairie Les Républicains, a rouvert mercredi, ont annoncé les responsables du lieu de culte et la mairie.

Prières de rue. Le 29 mars, la justice avait demandé l'application d'une décision ordonnant la fermeture de ce lieu de culte situé dans un pavillon, au motif qu'il ne répondait pas aux normes de sécurité. Après de nouveaux travaux, la mairie a finalement délivré un arrêté municipal autorisant la réouverture, a expliqué Farid Kachour, secrétaire général de l'association cultuelle des musulmans de Montfermeil. Depuis mi-avril, des prières avaient lieu sur le trottoir, devant le pavillon.

"Problèmes de sécurité". Le jugement du 29 mars faisait suite à cinq ans de conflit entre la mosquée et la municipalité dirigée par Xavier Lemoine, un proche de Christine Boutin, vice-président du Parti chrétien démocrate. Un premier arrêté municipal de fermeture avait été pris en 2012 en raison de "problèmes de sécurité".

Un "traitement rapide du dossier". Interrogé sur ce dossier lors d'une visite à Montfermeil mi-avril, l'ancien Président de la République François Hollande avait promis de trouver une solution "dans le respect de la loi". "Nous remercions tous ceux qui ont œuvré à la réouverture", a encore dit Farid Kachour, qui s'est félicité du "traitement rapide" du dossier. L'arrêté de réouverture de la mosquée-pavillon court sur "deux ans", a aussi précisé Farid Kachour, qui espère que la construction d'une véritable mosquée, prévue "pour fin 2018" à quelques rues de là, sera achevée à cette date.