Alep : des élus et intellectuels appellent à "manifester quotidiennement" à Paris

  • A
  • A
Alep  : des élus et intellectuels appellent à "manifester quotidiennement" à Paris
Parmi les signataires figurent le candidat écologiste à l'élection présidentielle, Yannick Jadot et Cécile Duflot.@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

Les organisateurs entendent montrer leur soutien aux habitants d'Alep-Est, "assassinés sans pitié" par le régime de Bachar al-Assad.

Un groupe d'une quarantaine d'élus et d'intellectuels a lancé vendredi un appel à des manifestations quotidiennes à Paris, notamment devant l'ambassade de Russie, en soutien aux habitants d'Alep-est. Le régime de Bachar al-Assad a lancé une offensive dévastatrice sur l'un des derniers bastions rebelles de Syrie. Un accord entre les rebelles et le régime est entré en vigueur jeudi, permettant l'évacuation des civils, mais des milliers de personnes étaient encore prises au piège vendredi. 

Duflot, Aubry, Jadot. Parmi les signataires figurent le candidat écologiste à l'élection présidentielle, Yannick Jadot, la maire de Lille, Martine Aubry, la députée écologiste Cécile Duflot, la socialiste Aurélie Filippetti, l'ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit.

Des écrivains, des avocats. Des chercheurs, des écrivains, comme Annie Ernaux, Laurent Binet ou Lionel Duroy, ou encore des avocats ont signé l'"appel à manifester quotidiennement en soutien aux habitants d'Alep-Est". "À tous ceux qui nous entendent : des millions de vidéos vous sont parvenues. Ce cri surgit de partout, il vient des civils d'Alep", explique le texte. "C'est à nous que s'adresse ce message. Nous qui ne faisons rien, ne sachant que faire", poursuit-il, évoquant les habitants d'Alep "assassinés sans pitié (...) comme le furent en leur temps ceux de Srebrenica, de Grozny, ceux du ghetto de Varsovie".

Un premier rassemblement vendredi à 18h. "Il est plus que temps de le crier à Vladimir Poutine et à Bachar al-Assad en manifestant quotidiennement devant les bureaux des ambassades et ailleurs", peut-on lire ensuite. L'un des organisateurs a précisé qu'un premier rassemblement devait avoir lieu vendredi à 18h devant l'ambassade de Russie.