Alain Juppé "abrogera" la réforme du collège

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour le candidat à la primaire de la droite, invité sur Europe 1 lundi, "cette réforme n'est pas bonne". 

INTERVIEW

La réforme du collège ne ravit pas un certain nombre de professeurs. Elle ne plaît pas non plus à Alain Juppé, qui a promis, lundi sur Europe 1, qu'il l'abrogerait s'il parvenait à prendre le pouvoir. "Cette réforme n'est pas bonne", a-t-il déclaré. "J'abrogerai ce qui a été décidé sur les classes bilangues et l'enseignement des langues anciennes."

Plus de souplesse. Abroger, c'est bien, mais proposer, c'est mieux, estime en outre le maire de Bordeaux. Qui a donc égrené ses idées pour améliorer la situation dans les établissements scolaires. "Je propose une véritable autonomie des collèges et lycées", a-t-il détaillé. "Je ferai élire un conseil éducatif d'établissement par les professeurs." Ce conseil d'établissement sera là pour soutenir le directeur du collège ou du lycée, qui disposera de plus de marge de manoeuvre, notamment en ce qui concerne les "heures allouées par l'Éducation nationale". Il lui sera possible de "les moduler", a expliqué le candidat à la primaire. "Je crois qu'on a un système exagérément rigide, et c'est cela qu'il faut faire évoluer."