Mission InSight : Pourquoi Mars s’est éteinte alors que la vie a continué sur Terre ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour la première fois, on va regarder l'intérieur de Mars, grâce à un sismomètre développé par des scientifiques français.

Etes-vous prêts pour une plongée dans les profondeurs et l'Histoire de la planète Mars ? Un satellite "Insight", décolle ce dimanche de la Terre, direction Mars. Elle y déposera un atterrisseur doté d'un sismomètre développé par des scientifiques français. Durant une année martienne, soit 687 jours terrestres, l'instrument enregistrera les soubresauts de la planète. Pour la première fois, on va regarder l'intérieur de Mars, de la structure jusqu'au noyau de la planète.

"On va écouter battre son cœur". On va enfin savoir ce qui se cache sous la surface de Mars. Un sismomètre déposé sur la planète rouge enregistrera les tremblements de terre. Grâce à cela, on saura comment est le noyau de Mars, sa croûte, son manteau. "On va écouter battre son cœur", précise Philippe Lognonné, le responsable scientifique : "on espère à peu près une cinquantaine de séismes par an. Les dix plus forts nous permettront d’avoir toute l’information que l’on souhaite recueillir, à savoir pourquoi elle s’est éteinte. Pourquoi, il y a quatre milliards d’années, le volcanisme a disparu ? Pourquoi les rivières se sont asséchées et Mars est devenue une planète aussi hostile qu’on la connait aujourd’hui ?"

Rendez-vous dans six mois. Et le sismomètre qui est envoyé sur Mars est un véritable défi technologique, explique Francis Rocard, au Centre national d'études spatiales : "pour la première fois de l’histoire martienne, nous avons une grue, qui va prendre le sismomètre et le poser au sol. Et comme ce sismomètre, tout seul, n’est pas bien isolé et qu’il y a du vent - sur Mars, il y a un écart de 100 degrés entre le jour et la nuit ! -, on va lui rajouter un chapeau chinois qui va le protéger, un peu comme si on était dans une cave".

C'est le meilleur de ce que la France sait faire dans le domaine spatial. Après six mois de voyage, le sismomètre se posera sur Mars au mois de novembre.