Médecin généraliste le jour, astronome amateur la nuit

  • A
  • A
Partagez sur :

Les nuits des étoiles ont débuté vendredi soir et se poursuivront jusqu'à dimanche. Europe 1 est allée à la rencontre d'un passionné.

REPORTAGE

Les Nuits des étoiles 2017, c'est vendredi, samedi et dimanche. Un peu partout en France, près de 500 manifestations sont organisées pour permettre au public de découvrir le ciel. Des fous d'astronomie font faire partager leur passion comme Philippe Ledoux, médecin généraliste en Normandie à la ville et membre d'un club d'astronomie pour le plaisir. Notre reporter est allée à sa rencontre.

Féru d'astronomie depuis l'enfance. Son paradis est une petite cabane au milieu des champs, l'observatoire de Toussaint, où se trouve le télescope qui lui permet de voir les planètes, les galaxies et les nébuleuses. Lorsque Philippe Ledoux n'est pas en consultation, il est ici à regarder le ciel. "Vu mes horaires, c'est bien d'avoir un loisir qui se pratique la nuit. J'ai suivi avec passion le débarquement de l'homme sur la Lune. J'avais 12 ans à l'époque. Toutes les missions Apollo, je les ai suivies du début à la fin. Je découpais les articles de journaux, je les mettais dans des cahiers. C'est bien de voir des gens se promener dans l'espace mais c'est bien de l'explorer soi-même", souligne-til.

Une planète habitée ? "Le Graal". Ce grand amoureux du ciel a déjà parcouru une grande partie du monde pour admirer des éclipses de soleil. Lorsqu'il pointe son télescope vers le ciel, il se prend à rêver. "Ce que j'aime bien surtout, c'est découvrir des mondes, me demander ce qui se passe là-dedans, est-ce qu'il y a des habitants ? Si on trouve une autre planète habitable et en plus habitée, c'est la découverte du Saint-Graal ! Très honnêtement, on en est encore très loin", commente-t-il. Pendant les nuits des étoiles, il fera part d'un peu de son savoir et de ses observations et montrera au public Jupiter, Saturne ou encore une étoile double, avec un soleil rouge et un soleil bleu.