Succès scientifique : la Nasa a réussi à gonfler le module Beam

  • A
  • A
Succès scientifique : la Nasa a réussi à gonfler le module Beam
@ HANDOUT / NASA TV / AFP
Partagez sur :

"Une journée pleine de succès avec le gonflement du premier habitacle humain gonflable jamais été déployé dans l'espace", s'est réjoui le porte-parole de la NASA.

La Nasa a réussi samedi à gonfler et à pressuriser un module gonflable expérimental, qui est amarré à la Station spatiale internationale (ISS), après l'échec d'une première tentative jeudi.

Sept heures de travail minutieux. Après plus de sept heures d'efforts minutieux, le module connu sous le nom de "Bigelow Expandable Activity Module" ou Beam s'est déployé sans problème, atteignant une longueur de 170 centimètres. Le Beam fait partie d'expériences de la Nasa pour tester des habitats gonflables, qui sont plus légers et moins encombrants et qui pourraient un jour être utilisés sur Mars ou la Lune. Lorsque le module a été complètement gonflé, l'astronaute Jeff Williams, qui a procédé à cette délicate opération, a ouvert huit réservoirs d'air à l'intérieur du module, le pressurisant à un niveau proche de la station spatiale.

Premier habitacle humain dans l'espace. "Le module est complètement gonflé maintenant et complètement pressurisé", a déclaré le porte-parole de la Nasa Daniel Huot. "Une journée pleine de succès avec le gonflement du premier habitacle humain gonflable ayant jamais été déployé dans l'espace", s'est-il réjoui. Les astronautes vont à présent procéder à des tests pour vérifier si le module ne présente pas des fuites d'air et se livrer à d'autres tâches préparatoires avant d'y entrer pour la première fois dans environ une semaine.

Suspense sur les réseaux sociaux.La lenteur de la procédure a usé les nerfs de bon nombre de journalistes scientifiques, qui se défoulent sur les réseaux sociaux. "Merci Twitter spatial de ta solidarité dont on a tant besoin en ces temps difficiles", plaisantait ainsi Miriam Kramer, journaliste chargée de l'espace chez Mashable.