Des gélules connectées pour les joueurs du FC Nantes

  • A
  • A
Des gélules connectées pour les joueurs du FC Nantes
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Ces gélules, ingurgitées avant les matchs, ont permis de mesurer la température interne de dix joueurs.

Les objets connectés débarquent maintenant sur les terrains de football. Dix joueurs du FC Nantes ont ingurgité des gélules connectées avant deux rencontres de Ligue 1, a rapporté mardi Sciences et Avenir. L'objectif ? Permettre à l'équipe encadrante de mesurer leur température interne.

Comment ça marche ? Les gélules qui font la taille d'un comprimé ont été ingurgitées par les sportifs avant un match contre Rennes le 13 septembre et avant un match contre le Paris SG le 26 septembre. Contenant un capteur électronique, ces gélules ont enregistré la température interne des footballeurs pendant leur performance. Les données ont ensuite été récupérées après les rencontres via une connexion sans fil. Pour finir, ces petits objets ont été évacués par le transit intestinal. 

A quoi ça sert ? La température interne permet de voir "la thermorégulation d'un joueur de football durant un match de compétition, ce qui n'avait jamais été fait", a expliqué à Sciences et Avenir Philippe Daguillon, le kiné soigneur de l'équipe. "On a eu des gars qui sont montés à plus de 39°C durant les matchs, donc ça chauffe quand même !" a-t-il ajouté. Les précieuses données ont aussi permis à l'équipe encadrante de mesurer les effets de la cryothérapie, ces bains glacés pris par les joueurs après les matchs. Enfin, si la prise de gélules devait se répéter, l'équipe médicale pourrait songer à adapter l'entraînement et la récupération à la thermorégulation de chacun des joueurs.

Détourner le règlement. En utilisant ces thermomètres à ingurgiter, le FC Nantes permet en plus de contourner une contrainte propre à beaucoup de sports : l'interdiction d'utiliser du matériel avec soi. "Notre dispositif permet de le faire, car la capsule étant avalée, elle ne présente aucun danger pour l'utilisateur" et son environnement, selon Sébastien Moussay, cofondateur de BodyCap, la start-up qui fabrique cette gélule.