De la moutarde de Dijon envoyée dans l'espace

  • A
  • A
De la moutarde de Dijon envoyée dans l'espace
Des graines de moutarde seront germées dans l'espace, en apesanteur.@ TAUSEEF MUSTAFA / AFP
Partagez sur :

Des graines de moutarde ont été envoyées à bord de la Station spatiale internationale : elles devront être germées dans l'espace, pour étudier les liens entre les racines et l'apesanteur.

L'expérience scientifique est inédite. Des graines de moutarde de Dijon ont été envoyées dans l'espace, à bord de la capsule Cygnus qui a rejoint la Station spatiale international dimanche. Menée par un professeur de SVT (Sciences de la vie et de la terre) du lycée Charles-de-Gaulle à Dijon et ses élèves de seconde, l'expérience vise à comprendre pourquoi les racines poussent en général vers le bas et étudier le rôle de la pesanteur sur la croissance des plantes, rapporte France Bleu Bourgogne dimanche.

Les graines sensibles à la pesanteur ? "L'hypothèse c'est qu'il y a un mécanisme de détection de la pesanteur dans la graine. On a proposé d'envoyer des graines de moutarde de Bourgogne pour que le spationaute français Thomas Pesquet puisse mettre en germination d'ici un an à bord de la station internationale. Les élèves feront eux l'expérience au sol. On comparera ensuite nos résultats", explique à France Bleu le professeur Fabrice Diot, qui a répondu à un appel à projet du Centre National d'Etudes Spatiales (CNES).

Un projet suivi par les instances spatiales. Le CNES et l'agence spatiale européenne en relation avec la NASA suivront de près le projet, validé en mars dernier par les instances de l'aérospatial qui ont mis au point un protocole d'étude. Thomas Pesquet, qui doit rejoindre la Station spatiale à la mi-novembre, sera en contact avec les élèves pour échanger sur les avancées de l'expérience. A bord de la Station spatiale internationale, les graines pousseront dans une boîte où elles seront fixées, dans une apesanteur proche de zéro... si tout se passe bien. Les résultats seront connus dans trois ans.