Des cellules souches pour diminuer les séquelles d’un AVC

  • A
  • A
Des cellules souches pour diminuer les séquelles d’un AVC
Chaque année, près de 150.000 personnes sont victimes d'AVC en France.@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Une équipe de l'Université de Stanford, en Californie a réussi à diminuer les séquelles de 18 patients victimes d'AVC, en leur injectant des cellules souches dans le cerveau.

Près de 150.000 personnes sont victimes d'accidents vasculaires cérébraux chaque année en France. L'AVC est même à ce jour la troisième cause de mortalité dans le pays, et la première cause de handicap neurologique. Une équipe de l'Université de Stanford, en Californie, est parvenue à atténuer les séquelles, principalement motrices, des patients victimes d'AVC, entre six mois et trois ans après l'accident, rapporte Le Monde jeudi. Le quotidien se base sur une étude publiée le même jour dans la revue Stroke.

Des injections dans le cerveau. Leur méthode consiste à injecter des cellules souches dans le cerveau des patients, au moyen d'une seringue. Hormis des réactions locales, mineures et réversibles, l'équipe de Gary Steinberg a observé, avec un an de recul, une amélioration de l'état des patients suite à l'injection.

"Des patients qui étaient en fauteuil roulant remarchent". "Ce n’était pas simplement qu’ils ne pouvaient pas bouger leur pouce et qu’ils en deviennent capables. Des patients qui étaient en fauteuil roulant remarchent", explique Gary Steinberg dans le communiqué de presse associé à l’article.

Nouvelles études à venir. D'autres essais devraient être menés prochainement, avec un effectif plus important – l'étude portait sur 18 patients – et sera menée en double aveugle, c'est-à-dire que ni le patient ni l’investigateur ne sauront si le traitement a réellement été effectué.