Certaines opérations de la main désormais possibles en cabinet

  • A
  • A
Certaines opérations de la main désormais possibles en cabinet
Aujourd'hui, les opérations du canal carpien sont réalisées à l'hôpital ou en clinique.@ AFP
Partagez sur :

Jusqu'ici, seuls les dentistes ou les dermatologues étaient autorisés à exercer dans leur cabinet. Ce sera désormais possible pour certaines opérations de la main.

INFO EUROPE 1

C'est une première en France. Certaines opérations chirurgicales vont pouvoir se faire en dehors d'un bloc opératoire. Jusque-là, en dehors des chirurgiens dentistes (qui posent par exemple des implants) ou des dermatologues qui font aussi quelques interventions bénignes en cabinet, aucun chirurgien n'était autorisé à user du bistouri en dehors des murs d'hôpital ou d'une clinique. Cela va désormais être possible pour un certain nombre d'opérations de la main, et notamment l'unes des opérations les plus fréquentes en France : celle du syndrome du canal carpien.

Dix minutes sous anesthésie locale. Pour un chirurgien expérimenté, cette opération consiste en un geste simple qui se fait en dix minutes sous anesthésie locale. Au Canada, les trois-quarts de ces opérations se font déjà en cabinet, ce qui représente un vrai gain de temps pour les patients. "Si le patient est opéré en établissement hospitalier ou en clinique, il va rentrer par exemple à 14h, il va être vu, descendre au bloc, préparé, il va avoir son anesthésie locale et globalement il va ressortir vers 20h", détaille le chirurgien de la main Frédéric Teboul, également président du syndicat des chirurgiens de la main. "Si l'on fait cette même technique opératoire en cabinet, il va arriver à 14h et repartir à 14h30 avec une main complètement réveillée et mobile." La durée d'arrêt maladie reste en revanche la même que lorsqu'on se fait opérer à l'hôpital.

Une économie pour la Sécu. L'avantage est surtout économique. L'assurance maladie pourrait économiser au minimum 280 millions d'euros par an si les 400.000 interventions de la main qui peuvent être réalisées en cabinet le sont effectivement. Aujourd'hui, à chaque opération, la Sécurité sociale verse un forfait d'environ 700 euros à l'hôpital ou à la clinique.