Cas de rougeole à Bordeaux : "tous les enfants doivent se faire vacciner"

  • A
  • A
Partagez sur :

77 cas de rougeole ont été enregistrés près de Bordeaux depuis novembre. Une situation qui inquiète. 

Depuis novembre, 77 cas de rougeole ont été recensés dans l'agglomération bordelaise, a annoncé jeudi dans un communiqué l'Agence régionale de santé (ARS). Cette dernière met en garde contre une insuffisance de la couverture vaccinale en France, et notamment en Nouvelle Aquitaine. Une situation qui pourrait s'étendre plus largement, dans d'autres régions françaises.

Une épidémie qui touche surtout les enfants. "L'épidémie touche particulièrement les jeunes adultes et les enfants", et "peut s'étendre rapidement puisqu'une personne contaminée par la rougeole peut infecter entre 15 et 20 personnes", souligne l'Agence qui rappelle "l'importance de se faire vacciner pour stopper l'épidémie et éviter des complications neurologiques graves, voire des décès". 

"Le virus circule partout en France". "Le virus circule partout en France, dans beaucoup de régions (mais plus dans le Sud, ndlr)", assure le docteur Daniel Lévy-Bruhl, épidémiologiste et responsable de l'unité infection respiratoire et vaccination chez Santé publique France. "Tous les enfants doivent se faire vacciner. La rougeole est une des maladies les plus contagieuses que nous connaissons", poursuit-il. "Aujourd'hui, neuf enfants sur dix reçoivent une dose, mais seulement huit enfants sur dix reçoivent les deux doses. Ça suffit pour permettre au virus de percer". 

Une maladie qui peut être mortelle. Cette maladie est une infection virale hautement contagieuse et potentiellement grave. La transmission se fait essentiellement par voie aérienne soit directement auprès d'un malade, soit du fait de la persistance du virus dans l'air. L'éruption dure 5 à 6 jours, les formes les plus compliquées sont plus fréquentes chez les patients âgés de moins de 1 an et de plus de 20 ans. Selon des chiffres de l'ARS, entre 2008 et 2016, plus de 24.000 cas de rougeole ont été déclarés en France. Près de 1.500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique et 10 sont morts.