AVC : les moins de 50 ans de plus en plus touchés

  • A
  • A
Partagez sur :

Les médecins mettent en cause un mode de vie trop sédentaire ainsi que la consommation de cannabis.

En 25 ans, le nombre d'AVC chez les personnes entre 20 et 55 ans a doublé., particulièrement chez les moins de 35 ans. Une hausse observée sur l'ensemble du territoire français mais aussi à l'échelle de l'Europe. En France, un AVC a lieu toutes les quatre minutes et à la veille de la journée mondiale contre les accidents vasculaires cérébraux, les spécialistes tirent la sonnette d'alarme.

Le cannabis : cause d'AVC dès la première prise. Trop de malbouffe, trop de tabac, plus de sédentarité. Du coup, même chez les jeunes, on observe plus de diabète et d'hypertension, deux facteurs de risques importants d'AVC, arrêt vasculaire cérébral. La consommation de cannabis serait également en cause, précise le professeur Yannick Béjot, chef du service neurologie du CHU de Dijon : "Le cannabis va engendrer des spasmes des artères et celles-ci vont se contracter. Il va donc y avoir un défaut de perfusion du cerveau donnant un AVC".

Le médecin ajoute que les services neurologie vasculaire voient arriver des gens d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années, "C'est même quelques dizaines de cas par an au CHU de Dijon" précise-t-il. Plus inquiétant : avec le cannabis, il n'y a pas, comme avec le tabac, de risque plus élevé si on fume depuis des années. Le cannabis peut entraîner des spasmes dans les artères et donc causer un AVC dès la première prise.