Ala Octa : un seul cas suspect

  • A
  • A
Ala Octa : un seul cas suspect
Partagez sur :

Le nombre de cas suspects est ramené à un seul en France, a indiqué mardi l'Agence du médicament.

La responsabilité du produit allemand ophtalmique Ala Octa a été écartée pour l'un des deux cas de perte de l'usage d'un oeil annoncés lundi pour la France, a indiqué mardi matin l'agence du médicament ANSM.

"En cours d'investigation". "A ce stade l'imputabilité n'est établie pour aucun des deux cas. Elle reste en cours d'investigation pour l'un des patients et a été formellement écartée par le chirurgien dans l'autre cas" a indiqué l'ANSM dans un communiqué.

Lundi, l'agence avait fait état de deux "incidents" ayant abouti à la perte de l'usage d'un oeil après des chirurgies de la rétine utilisant le produit allemand Ola Octa. Les deux "incidents" avaient été déclarés aux autorités sanitaires en juillet. "L'agence mène des investigations en lien avec les autorités compétentes européennes afin de déterminer les causes exactes de ces incidents", précise mardi l'ANSM.