"À 50 ans, les chances de tomber enceinte de manière naturelle sont proches de zéro"

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans "Il n'y en a pas deux comme elle" lundi, le gynécologue-obstétricien François Olivennes a évoqué la grossesse après 40 ans.

Le 4 janvier dernier, la propriétaire de l’Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus, 53 ans, annonçait qu'elle était enceinte de jumelles. Une grossesse qui, étant donné l'âge de la femme d'affaire suisse, a pu surprendre. "À 50 ans, les chances de tomber enceinte de manière naturelle sont proches de zéro. (...) Donc c'est probablement un traitement médical, un don d'ovocytes, même si on ne peut pas trop préjuger", a expliqué François Olivennes, gynécologue-obstétricien et invité d'"Il n'y en a pas deux comme elle" lundi.

Être enceinte après 45 ans : moins de 20% de chance. À 40 ans, en faisant l'amour toute l'année, "on a une chance sur deux d'être enceinte" de manière naturelle avance le professeur. À titre de comparaison, les chances sont de 90% à 25 ans et "inférieures à 20% à partir de 45 ans", selon François Olivennes.

La fertilité ne connaît d'ailleurs pas la parité. Les différences entre hommes et femmes sont de taille. "Un homme fabrique des spermatozoïdes toute sa vie et peut théoriquement faire des enfants jusqu'à sa mort. La femme, c'est différent, puisqu'elle hérite d'un stock à la naissance qui va s'épuiser plus ou moins vite en fonction des femmes", a indiqué le gynécologue.


Enceinte à 50 ans, une folie pour la santé ? "Beaucoup de pays d'Europe considèrent qu'au delà de 48-50 ans, on rentre dans un âge où être enceinte devient risqué", a expliqué François Olivennes. Mais "risque" ne rime pas forcément avec "danger de mort absolu". "À 45 ans, il y a huit fois plus de risque de mourir de sa grossesse mais le nombre de femmes qui meurt en France à cause de leur grossesse est très faible", a confié le gynécologue-obstétricien. En France, le taux de mortalité maternelle est ainsi de 10,3 pour 100.000 naissances vivantes.

Les risques augmentent donc, mais pas dans des proportions dramatiques. Toutefois François Olivennes s'est personnellement fixé une limite d'âge pour "provoquer" une grossesse : 48 ans. Car la santé n'est pas le seul critère qui entre alors en jeu, "on peut également se demander si, pour l'enfant, cela est bien d'avoir une mère de 50 ans", s'est interrogé le gynécologue.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" :